Gaston MAULIN - 07.05.2011 - Bourgoin - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Bourgoin de nouveau en danger ?


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/06/2011 à 16:32 -
Par Rugbyrama - Le 04/06/2011 à 16:32
La DNACG, qui a confirmé vendredi la participation du Stade français au prochain Top 14, attend des garanties pour valider l'engagement de Bourgoin en Pro D2. Le club isérois aurait trois jours pour les fournir. Joint par nos soins, le président Gaston Maulin s'est dit confiant pour la suite.

Les soucis financiers de Bourgoin sont-ils terminés ? On le pensait mais, dans un article publié ce samedi, La Dépêche du Midi affirme que la DNACG aurait refusé son engagement en Pro D2 pour la saison prochaine. Le club isérois, relégué sportivement à l'issue de cette saison, serait donc contraint de repartir en Fédérale 1.

Une décision étonnante. En effet, le CSBJ assure que ses comptes ont été assainis, grâce à la vente de plusieurs joueurs en cours de saison, à l'arrivée de nouveaux sponsors mais aussi à un chèque de 500 000 euros de Serge Kampf. Le recrutement ambitieux de l'équipe, qui a enrôlé dix joueurs et deux entraîneurs (Laurent Seigne et Jean-François Beltran) tendait également à prouver que le club était reparti sur de bonnes bases.

La LNR ne confirme pas

Ce que confirme le président Gaston Maulon. Joint au téléphone, il assure ne pas avoir été averti de cette décision. Mais se dit très serein: "Je ne suis pas du tout au courant. Nous avons un rendez-vous téléphonique avec la DNACG lundi et nous verrons bien ce qui se passera. lls discutent un peu parce que certains partenaires n'ont pas encore versé ce qui était prévu (300 000 euros environ, ndlr) mais nous avons des accords avec ces sociétés et elles paieront, je ne suis pas inquiet. Il n'y a pas de problème de trésorerie à Bourgoin." La DNACG aurait, selon nos informations, donné trois jours au club pour fournir de nouvelles garanties, accordant ainsi le même délai que la semaine passée au Stade français.

En janvier dernier, Bourgoin s'était vu retirer cinq points au classement en raison d'un déficit de 1,5 millions d'euros. De gros efforts avaient alors été consentis pour remettre le club à flot et préparer la prochaine saison en Pro D2. Les Berjalliens comptaient faire partie des équipes phare du championnat pour, peut-être, remonter directement en Top 14. Pour cela, il faudra que le gendarme financier de la LNR accepte qu'ils conservent leur place dans le rugby professionnel français. Jointe ce samedi, la Ligue s'est refusée à confirmer cette information.