Castres-Montpellier: 17-18 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Vainqueur au bout du suspense

Vainqueur au bout du suspense

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/05/2011 à 18:21 -
Par Rugbyrama - Le 14/05/2011 à 18:21
Au terme d'un incroyable combat, Albi s'impose en demi-finale de Pro D2 face à Mont-de-Marsan avec un essai décisif de l'ailier tarnais Dave Vainqueur au bout de la prolongation (21-16). Dominé en conquête, le SCA a fait parler son expérience. Les Landais vont regretter les points laissés en route.

Après 2006 et 2009, Albi tient sa troisième finale d'accession en cinq ans. Comme face à La Rochelle, lors de la demi-finale de l'édition 2008-2009, dans la même enceinte du Stadium, la prolongation aura été nécessaire pour livrer le verdict final. 13-13 au bout du temps réglementaire malgré une tentative de drop de l'arrière tarnais, Frédéric Manca, dans les arrêts de jeu, puis une ultime relance folle du Fidjien volant du Stade montois, Timoci Matanavou... Non, 95 minutes ont été nécessaires aux Albigeois pour être définitivement délivrés par l'essai en coin de Dave Vainqueur, après une magnifique passe au pied de Fournil, portant le score à 21-16. Des Albigeois qui ont fait preuve d'une force de caractère énorme pour sortir victorieux de ce duel. Même s'ils ont très longtemps mené, ils ont été bousculés et souvent dominés territorialement par une équipe landaise bien organisée et impressionnante dans la conservation du ballon. Mais les hommes du sorcier Henry Broncan ont su trouver les ressources pour continuer à rêver à un retour dans l'élite un an après l'avoir quittée.

En fait, Albi a très vite pris l'avantage au score ce samedi. Le paradoxe veut que l'entame de rencontre était montoise mais il a fallu une occasion d'essai gâchée par les Landais, un renvoi aux 22 mètres rapidement joué par Carabignac, une réception mal négociée par Arrayet et une percée plein axe de Sofiane Guitoune dès la 5e minute pour voir le premier essai inscrit par le centre tarnais (7-0). Plus puissants, les joueurs du SCA ont ensuite clairement pris l'ascendant devant. Dominateurs en touche mais surtout dans les phases de ruck, ils ont pu récupérer de nombreux ballons et priver leurs adversaires de précieuses munitions. Menés 0-10, les Montois ont finalement dû attendre le quart d'heure de jeu pour sortir la tête de l'eau (sur une pelouse détrempée!). A partir de cet instant, changement complet de physionomie. Grâce notamment à une belle réaction en mêlée fermée, ils ont investi la moitié de terrain locale jusqu'à la mi-temps.

Six pénalités ratées par Mont-de-Marsan

Et pourtant, les Landais ont atteint cette pause avec seulement trois points au tableau d'affichage (3-10). Ce n'est pas faute d'avoir eu les opportunités, avec cinq pénalités à tenter entre la 13e et la 34e. Mais Thibault Duvallet, l'artilleur du Stade, n'était pas en réussite. Et après trois échecs (13e, 23e et 26e), dont le dernier des 25 mètres en face des poteaux, l'ouvreur a même cédé sa place à Antoine Vignau-Tuquet juste avant la demi-heure de jeu. Après une première tentative sur le poteau, ce dernier a fini par ouvrir le compteur des siens (34e)... Le scénario se poursuivait au cours d'une seconde période totalement à l'avantage des Montois. Et c'est encore la mêlée des Landais qui, cette fois, leur permettait de revenir définitivement dans la partie. D'abord une succession d'affrontements à cinq mètres de l'en-but albigeois marquée par des pénalités à répétition contre la première ligne du SCA et même un carton jaune contre Frize (50e). Alors que l'essai de pénalité se profilait, c'est Haisini Taulanga qui, après plusieurs temps de force, marquait en force (52e). Tout était relancé (10-10).

Une pénalité de Manca (67e), une autre de Vignau-Tuquet (75e) plus tard, les deux équipes n'étaient toujours pas départagées... Et en prolongation, les Montois pensaient bien avoir fait le plus dur en frappant les premiers grâce à un drop de Vignau-Tuquet (85e). Un drop qui leur offrait la possibilité de mener au score pour la première fois de la rencontre. Cela n'a pas suffi. La suite ? Une pénalité de Manca (90e) et surtout ce fameux essai décisif de Vainqueur (95e). Si les Albigeois, à la fois réalistes, parfois héroïques en défense et qui affronteront Grenoble ou Bordeaux en finale pour valider leur billet d'accession, n'ont pas volé leur succès, les Landais pourront franchement regretter leur manque d'efficacité au pied et leurs six pénalités ratées...