Thomas Fournil - 22.05.2011 - Albi - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Albi : une page se tourne

Albi : une page se tourne

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/07/2011 à 11:53 -
Par Rugbyrama - Le 20/07/2011 à 11:53
Défaits par l'Union Bordeaux-Bègles en finale d'accession, les Albigeois tournent une page de leur histoire. Dépouillé de la majorité de ses cadres à l'inter-saison, le SC Albi devra faire avec des moyens sensiblement revus à la baisse. Seuls 22 contrats pros composeront l'effectif jaune et noir...

Clément, Pagès, Manca, Guffroy, Saby, Correia... La liste, non exhaustive, des joueurs historiques quittant le navire albigeois a de quoi donner le mal de mer aux supporters albigeois. Ayant pour objectif de jouer la montée chaque année en Pro D2, les Jaune et Noir ont décidé de changer leur fusil d'épaule cette saison. Faisant régulièrement l'ascenseur entre le Top 14 et le Pro D2 , le club tarnais avait pris la mauvaise habitude de vivre au-dessus de ses moyens. L'an dernier, à mi-parcours, l'ancien président, Bernard Archilla, avait dû combler un déficit de plus d'un million et demi d'euros pour assainir les comptes du club.

Castanet: "L'objectif est d'assurer le maintien en Pro D2"

A l'intersaison, le visage du SCA a donc subi un sérieux lifting. Baisses du budget et de la masse salariale: pour la première fois depuis les glorieuses années de l'ère Béchu, Albi ne devrait pas jouer dans la cour des grands. Jean-Pierre Castanet, le président tarnais, précise: "L'objectif annoncé, c'est d'assurer le maintien du club en Pro D2. On verra ensuite, au fil des matchs, comment se comportera l'équipe. Le début de parcours sera capital, afin de bien lancer la saison". Et pour cause, les Jaune et Noir se déplaceront successivement à Narbonne et Béziers, avant de recevoir La Rochelle et Grenoble au Stadium. Deux concurrents potentiels dans la perspective du maintien, puis deux prétendants à la montée en Top 14: à l'issue des quatre premières confrontations, Albi devrait en savoir davantage sur son réel potentiel.

Aussi, le système et la qualité de jeu déployés par les hommes de Henry Broncan seront déterminants. Les départs de nombreux joueurs expérimentés, notamment devant, encore imprégnés de la méthode Béchu faite de défi axial, alternant regroupements et pick and go, permettra à l'ancien sorcier auscitain d'apposer définitivement son sceau sur le jeu collectif de sa jeune garde. Pour tendre vers un jeu plus aéré. "Nous serons beaucoup moins compacts, moins lourds, moins étouffants, détaille Broncan. Mais nous serons aussi plus mobiles, plus instinctifs, plus rapides et plus vifs. Plus enthousiastes également".