Pierre Aguillon Grenoble 2010 - Icon Sport
 
Pro D2

Aguillon : "Si on doit mourir..."

Aguillon : "Si on doit mourir..."

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 08/05/2010 à 15:31
Grenoble n'a plus son destin en mains. Depuis sa défaite à Oyonnax, il est sorti du carré des demi-finalistes et devra compter sur une défaite de Pau à Auch. Contraints de s'imposer contre l'UBB, les Isérois prennent leur mal en patience, à l'image d'un ancien Auscitain, le centre Pierre Aguillon.
 

Dans quel état d'esprit êtes-vous à quelques heures du dernier match de la phase régulière ?

Pierre AGUILLON : Nous avons pris un gros coup de massue après la défaite à Oyonnax. Mais mathématiquement, nous pouvons encore nous qualifier alors nous restons concentrés. Il va falloir absolument s'imposer contre l'Union et, ensuite, nous regarderons ce qu'il s'est passé sur les autres terrains. Nous n'avons jamais perdu à domicile cette saison et il ne faut pas que ça commence ce week-end. Nous avons envie de finir sur une bonne note et d'offrir cette demi-finale à notre public.

Vous n'avez pas démérité à Oyonnax et vous êtes inclinés avec le point de bonus défensif (19-26). Pourquoi cette défaite vous a-t-elle tellement marqués ?

P.A. : Parce que nous avions notre destin entre nos mains et l'occasion de creuser un peu l'écart pour les demies. Au contraire, cette défaite nous a fait sortir de la zone des qualifiés potentiels. En sortir à deux journées de la fin est difficile. Il n'est pas évident de ne pas avoir les cartes en mains avant cette dernière journée... Mais si on en est là, c'est que nous n'avons pas réussi à prendre les points nécessaires à un moment donné. Et si on doit mourir à un point du dernier qualifié, il faudra mourir les armes à la main et ne rien avoir à se reprocher.

Malgré votre point de retard au classement, vous semblez en position favorable sachant que vous jouerez à domicile, contrairement aux Palois.

P.A. : Nous avons l'avantage de recevoir effectivement. Mais les Bordelais vont certainement envoyer du jeu. Ces équipes, comme elles n'ont rien à perdre et rien à gagner, sont toujours compliquées à contenir. Elles jouent de tous les côtés ! A nous de ne pas céder sous la pression. Pau se déplace à Auch. Je connais très bien les Auscitains et je sais qu'ils ne lâcheront rien mais les Palois joueront toute leur saison là-bas et ils vont sortir un très gros match.

Avez-vous pris contact avec vos anciens coéquipiers cette semaine ?

P.A. : Bien sûr ! Je les ai appelés pour essayer de les remonter (rires) ! Mais ils me l'ont dit, ils ne lâcheront rien, comme d'habitude. Il s'agira de leur dernier match à domicile et ils ont envie de finir la saison sur une bonne note. Je ne pense pas qu'ils passeront à côté de cette rencontre. Je ne l'espère pas en tout cas.

Avez-vous préparé ce match différemment des autres ?

P.A. : Non, nous nous sommes entraînés comme d'habitude. Il ne sert à rien de se mettre une pression inutile.

Avez-vous senti le groupe plus concentré, plus sous pression ?

P.A. : Nous avons été un peu assommés par la défaite à Oyonnax et il y a eu un peu de relâchement en début de semaine. Il n'a pas été facile de revenir. Mais les derniers jours se sont bien passés. Nous savons ce que nous avons à faire maintenant. Nous aurons le temps de regarder, vers 16h30-17h, si la saison se poursuit ou si elle se termine là.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×