Other Agency
 
Article
commentaires
Pro D2

Narbonne leader

Narbonne leader

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 18/10/2009 à 12:04
En disposant brillamment et avec le bonus offensif de Grenoble sur leur terrain 32 à 0, les Narbonnais ont repris la première place du classement. Agen, défait sur le fil à Oyonnax, descend en deuxième position tandis que Colomiers, vainqueur de La Rochelle, sort de la zone rouge.

Narbonne n’a pas fait de détails en clôture de cette septième journée de Pro D2. Dans le sillage d’une ligne d’attaque ô combien inspirée, les Septimaniens ont planté quatre essais à des Grenoblois transparents, inexistants dans le combat d’avants et maladroits au possible. En début de rencontre, le troisième ligne Tawaqa débutait le festival (8e) en profitant d’une incroyable bévue du centre isérois Aguillon. Ruiz claquait le drop quelques minutes plus tard (13e) et l’ailier Vunisa faisait le break (27e), bien servi par l’arrière Griffoul. Bref, avec un avantage de quinze points à la mi-temps, le RCNM pouvait voir venir.

Surtout, il ne laissait aucun espoir à son adversaire de revenir au score en inscrivant un troisième essai dès la reprise par Pottas (42e), contrant le dégagement de l’arrière isérois Gengenbacher. Le bonus offensif en poche, les locaux géraient alors au mieux leur affaire. Solides défensivement et dominateurs dans les phases de conquête, ils n’étaient guère inquiétés par des Grenoblois hors du coup. En fin de rencontre, les protégés du trio Arlettaz-Crespy-Ferrero enfonçaient le clou avec un maul pénétrant conclu par le pilier Castex (75e). 32-0 au final, la victoire de Narbonne ne souffre d’aucune contestation. Une partition parfaitement jouée par le nouveau leader du championnat.

L’orgueil columérin

Oyonnax s’est pour sa part offert le scalp d’Agen, premier du championnat (12-10). Ce succès étriqué a vu son épilogue après la sirène lorsque le buteur Sébastien Bouillot passa la pénalité de la gagne (81e). Les Agenais ont de quoi nourrir de gros regrets. Auteurs d’une belle performance notamment dans le combat d’avants, ils ont été les seuls à franchir la ligne d’en-but par le pilier Arsène N’Nomo (19e). Mais les Haut-Bugistes se sont réveillés dans le second acte en s’appuyant principalement sur le botte de l’arrière Silvère Tian qui a fait mouche à trois reprises. Cette victoire pour Oyonnax lui permet de remonter dans le quinté de tête. Le SUALG , malgré le point de bonus défensif, descend de son trône de leader.

Enfin, Colomiers s’est offert une belle bouffée d’oxygène en battant La Rochelle (19-13). Malgré une semaine difficile avec le départ des deux entraîneurs, Roland Pujo et Bernard De Guisti, le club à la colombe a montré beaucoup d’orgueil et de fierté en marquant la bagatelle de trois essais par Bertin (8e), Bortolaso (37e) et Inigo (72e). Un match quelque peu électrique marqué par deux cartons rouges à l’encontre de Goneva et Djebailli (33e) après une longue bagarre générale. Colomiers aurait pu faire davantage la différence si ses buteurs avaient été un peu plus en verve (4 pénalités et 1 transformation ratées). La Rochelle repart avec un maigre bonus défensif. Les Haut-Garonnais sortent pour leur côté de la zone de relégation.