Equipe de Lyon - Pro D2 - Icon Sport
 
Pro D2

Lyon face à son destin

Lyon face à son destin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 14/05/2010 à 15:45
Le Lou a les crocs. Arrivant pour la quatrième fois de son histoire au stade des demi-finales du Pro D2, Lyon espère que cette année sera la bonne pour décrocher la montée en Top 14. Mais avant cela, il faudra vaincre une formation paloise sans complexe dans une rencontre aux allures de piège.
 

Lyon rêve du Top 14. C’est un secret de polichinelle pour personne. Et ce depuis plusieurs années. Seul couac: les Rhodaniens n’ont jamais su prendre à temps la porte de l’ascenseur menant à l’élite. Depuis 2003 et sa promotion en Pro D2, Lyon s’est déjà permis le droit de voir les demi-finales à trois reprises et la finale une fois. Sans pour autant décrocher le Graal. Cette année encore, le Lou s’avance en favori pour monter à l’étage supérieur. Et le club s’est donné les moyens de réussir. Sur le terrain principalement. Après un exercice de haute volée, les protégés de Raphaël Saint-André et Mathieu Lazerges ont fini au deuxième rang du championnat, s’offrant ainsi une demi-finale à domicile pour la première fois. Un évènement.

Mais avant de penser à une éventuelle finale, il faudra passer le cap palois. Ce qui sera loin d’être une sinécure. Et ce même si les Lyonnais partent avec l’avantage des pronostics. Le problème réside bien évidemment dans le fait de passer à côté de l’évènement. Et que le poids de la pression ne soit pas supportable. Car les Lyonnais ne se sont jamais retrouvés dans la peau du favori et devront assumer cette responsabilité. Surtout, ils savent que les Palois viendront sans aucun complexe. Et si Vuillermet s’est avéré une forteresse bien difficile à prendre, la Section paloise fut à deux doigts durant la saison régulière de faire tomber la citadelle (22-22).

Expérience et coup de pouce

Pour contrer les velléités béarnaises, Lyon comptera sur son expérience. Bon nombre de joueurs ont l’habitude des joutes du Pro D2. Certains ont même joué en Top 14 comme Xavier Sadourny ou Olivier Nauroy. Leur envie de retrouver les sommets est même décuplée : «Nous avons tous envie, soit de goûter au Top 14, soit d’y revenir,» résume le premier nommé. Cette expérience pourrait s’avérer déterminante dans la gestion du match contre Pau. Surtout que le Lou a prouvé qu’il avait mûri par rapport aux saisons précédentes : «Le groupe arrive à maturité. Cette demi-finale n’est pas un aboutissement, nous avons envie de pousser plus loin,» appuie dans Midi Olympique le troisième ligne et capitaine Gérald Gambetta, pur produit du terroir lyonnais.

Bref, Lyon a toutes les armes en main pour réaliser son rêve. Mais attention à ne pas mettre la charrue avant les bœufs. La déception d’une défaite serait énorme tant les chances d’accession sont grandes. Mais du côté lyonnais, on ne veut nullement croire à cette idée. Plutôt à la chance. «Cette année, nous n’avons pas forcément mieux joué que d’habitude, mais nous avons le truc qui fait que l’on passe : nous avons gagné beaucoup de matchs que nous aurions perdu les années précédentes. Je crois que le petit coup de pouce est avec nous cette saison,» souligne le pilier Xavier Fiard. Le signe du destin ?

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×