Other Agency
 
Pro D2

Les étoiles de Pro D2

Les étoiles de Pro D2

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 26/12/2009 à 15:52
Midi Olympique a livré son classement des étoiles à mi-parcours dans son édition de jeudi. Sylvain Nicolas est donc en tête en Top 14. Surprise également en Pro D2 puisque c’est le troisième ligne auscitain Alexandre Ricaud qui mène la danse, devant Christopher Ruiz, Jannie Bornman et Sylvère Tian.
 

La 12e place au classement de Bourgoin n’a pas empêché Sylvain Nicolas d’être en tête du classement des étoiles Midi Olympique à mi-saison en Top 14. En Pro D2, c’est un peu la même chose. La première partie de saison poussive d’Auch, 13e actuellement, n’a pas eu de répercussions démesurées sur les performances d’Alexandre Ricaud. Bien au contraire, c’est lui qui, après quinze journées, domine le classement des étoiles. Il faut dire que le troisième ligne auscitain a réalisé un début de saison tonitruant avec le FCAG. Pourtant, la trajectoire du joueur est plutôt sinueuse. Arrivé à Auch en provenance de Mont-de-Marsan en 2006, il est victime d’une rupture des ligaments croisés et connaît une première saison quasiment vierge. Il a ensuite du mal à s’imposer comme un titulaire indiscutable. En 2008-2009, Alexandre Ricaud, placé au centre de la ligne de trois-quarts, peine à s’imposer naturellement. Il n’est pas décisif… Lui réclame d’évoluer à son poste de prédilection, celui de troisième ligne centre.

Ricaud mène le bal…

Pierre-Henry Broncan, alors entraîneur d’Auch, accède enfin à sa demande et le fait jouer en numéro 8 en fin de saison dernière. Alexandre Ricaud démontre l’étendue de ses capacités. « Pour un troisième ligne centre, je vais plutôt vite. Mais je suis quand même trop lent pour jouer trois-quarts en Pro D2 », explique le joueur dans Midi Olympique. Mais ce n’est pourtant que cette saison qu’il gagne ses galons de titulaire à ce poste, sous la direction de Grégory Patat. Et l’entraîneur auscitain ne regrette pas son choix : « C’est vrai qu’Alexandre ne mesure pas un mètre quatre-vingt-quinze. Mais c’est aussi ce qui fait sa qualité de perforateur. Il est trapu, très dense physiquement. Quand il est lancé, il est extrêmement difficile à arrêter ». Impressionnant sur les impacts, rapide, puissant, capable de jouer au pied et déjà auteur de quatre essais cette année, Alexandre Ricaud semble avoir trouvé, à 25 ans, son rythme de croisière. Cela valait bien 22 étoiles…

Devant Ruiz, Bornman et Tian

Alexandre Ricaud n’est pour autant pas assuré de remporter la course aux étoiles en fin de parcours. En effet, il est suivi de près par Christopher Ruiz (21 étoiles), Jannie Bornman et Silvère Tian (20 étoiles). L’ouvreur narbonnais brille, à l’image de son club. Déjà auteur de 126 points en douze matchs (toujours titulaire), Christopher Ruiz s’est imposé comme un rouage essentiel, et même le maître à jouer, de l’attaque audoise. Une attaque qui flambe depuis l’entame de l’exercice actuel. Derrière, Jannie Bornman, le troisième ligne de Dax, effectue également un très bon début de saison. Elément complet, gros perforateur, capable de jouer au centre ou sur l’aile de la troisième ligne, il est la valeur sûre de l’équipe landaise. Celui qui ne déçoit jamais, même quand sa formation piétinait. « Il est explosif, il avance toujours ballon en mains, même avec plusieurs adversaires sur le dos », dit de lui son entraîneur Thomas Lièvremont. Enfin, Bornman partage la troisième marche du podium avec un habitué du classement des étoiles (il a terminé deuxième l’an passé), l’arrière d’Oyonnax, Sylvère Tian. Il y encore deux ans, le feu follet évoluait encore en Fédérale 1. Mais alors qu’il a explosé la saison dernière, il continue sa progression cette année. Incroyable relanceur avec sa vitesse déroutante et ses crochets dévastateurs, il est aussi devenu le buteur de son équipe cette saison. Ajoutant une corde à son arc et attirant encore un peu plus les regards des recruteurs. Mais où s’arrêtera cette ascension fulgurante ?

Le Top 10 du classement des étoiles Midi Olympique.-

1- Alexandre Ricaud (Auch, 22 étoiles)
2- Christopher Ruiz (Narbonne, 21 étoiles)
3- Jannie Bornman (Dax, 20 étoiles) et Sylvère Tian (Oyonnax, 20 étoiles)
5- Alexis Driollet (Aix-en-Provence, 19 étoiles), Adri Badenhorst (Agen, 19 étoiles), Olivier Chaplain (Grenoble, 19 étoiles) et Pierre-Yves Montagnat (Lyon, 19 étoiles)
9- Jean Monribot (Agen, 18 étoiles), Mathieu Lièvremont (Dax, 18 étoiles), Thibault Duvallet (Mont-de-Marsan, 18 étoiles) et Christophe André (Tarbes, 18 étoiles).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×