Pierre Yves MONTAGNAT Lyo Pro D2 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

La 14e journée en questions

La 14e journée en questions

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 10/12/2009 à 14:42
Que peut craindre le leader agenais ? Oyonnax peut-il poursuivre son étonnante série de victoires à Grenoble ? Quels vont être les nouveaux outsiders ? Les relégables vont-ils changer ? Voici, en quelques questions et réponses, les principaux enjeux de cette quatorzième journée de Pro D2.

Que peut craindre Agen de son déplacement à Lyon ?

Voilà une semaine, avant son déplacement à Narbonne (défaite 22-16), les Agenais possédaient huit unités d'avance sur Oyonnax et Lyon. L'opportunité de s'envoler irrésistiblement vers le Top 14 se présentait même à eux avec deux confrontations directes dans l'Aude et à Vuillermet. Finalement, les Lot-et-Garonnais (48 points) pourraient bien être rejoints au classement, ce week-end, par leurs concurrents de l'Ain et du Rhône, à cinq longueurs derrière. La positive attitude de Christian Lanta ne s'en trouve pourtant pas altérée : "Avant d'aller à Lyon, c'est une bonne chose de s'être replacée dans la réalité de cette compétition de ProD2 ", se réjouirait presque le stratège dans Midi Olympique. Alors, la défaite à Narbonne, un mal pour un bien ? Réponse à Vuillermet samedi pour un des tournants de la saison entre les deux équipes les plus impressionnantes : "Ce n'est pas à Lyon qu'Agen joue sa saison, relativise Lanta. Nous sommes lancés dans un marathon... en montagne." Certes, mais en cas de victoire à Lyon, conjuguée à un possible revers d'Oyonnax à Grenoble, les Agenais s'offriraient une sacrée bouffée d'oxygène pour continuer leur ascension.

Lesdiguières, terre sainte pour Oyonnax ?

La performance relève presque de l'exploit : Oyonnax ne s'est plus incliné dans l'antre de Lesdiguières depuis trois ans. Victorieux (7-10) en 2007-2008 et (10-18) en 2008-2009, les hommes de Christophe Urios, deuxièmes du classement, reviennent encore plus conquérants dans la capitale des Alpes. "Nous savons que nous sommes capables de gagner à Grenoble, nous l'avons déjà fait. Nous avons donc un petit ascendant moral." Mais quinze jours après une défaite à Bordeaux-Bègles, les visiteurs de l'Ain voient, une nouvelle fois, leur capacité à voyager loin du Haut-Bugey remise en question. Les Grenoblois ne doutent, pourtant, pas des intentions de "cette équipe redoutable avec un effectif stable et un gros paquet d'avants", dixit Sylvain Bégon. Les hommes du trio Landreau-Corrihons-Bégon, éjectés des places de demi-finalistes après leur revers à Dax (15-8), affichent eux aussi de l'ambition : "Nous voulons rester invaincus à la maison et être dans les cinq premiers du classement à la trêve", affirme le centre Denis Lison. Après deux scores de parité (9-9) à la maison face à La Rochelle et Lyon, les Isérois ne peuvent se permettre d'égarer de nouveaux points en route. Les leçons du passé auront-elles été retenues ?

Quels sont les enjeux des batailles du milieu de tableau ?

Quatre des grands déçus de cette première partie du championnat, englués en milieu de tableau, vont croiser le fer lors de cette quatorzième journée : Mont-de-Marsan (11e, 28 points) accueille Pau (10e, 28 points), samedi, et Bordeaux-Bègles (8e, 29 points) reçoit Dax (9e, 29 points), dimanche. Alors, passez votre chemin, rien à voir ? Non, justement. Cette journée s'annonce, pour ces quatre protagonistes, comme un épisode charnière du championnat : une victoire et une fenêtre s'ouvrira sur le haut du tableau, une défaite et la menace se rapprochera dans le rétro. Marc Delpoux, le stratège girondin, résume ainsi la pensée générale : "Aligner deux bons matchs à domicile avant la trêve nous mettrait dans une position très favorable. Nous devons rester le plus longtemps possible dans la lutte pour les demi-finales, au contact des meilleurs dont nous ne faisons pas encore partie."

La zone rouge va-t-elle (enfin) être chamboulée ?

Depuis cinq journées, Aix-en-Provence (15e, 18 points), et Lannemezan (16e, 9 points) forment un triste duo de relégués. Mais les profondeurs du classement pourraient enfin connaître du changement. Aix, vainqueur de Pau (21-16), se déplace en effet à Auch (12e avec 22 unités), auteur d'une encourageante prestation à Oyonnax (25-18). L'occasion semble si belle pour les troupes de Gilbert Doucet d'enchaîner un deuxième succès. Du côté de Jacques-Fouroux, le branle-bas de combat a donc été sonné pour cette rencontre de tous les dangers : "Ce match est un tournant dans la gestion de la saison. De lui et du résultat qui va en découler dépendront beaucoup de choses", reconnaît un Grégory Patat très méfiant. Si Auch semble menacé, que dire de Colomiers ? Les Haut-Garonnais, à égalité de points avec Aix, se déplacent chez une revancharde équipe de Tarbes. Une semaine après la cruelle défaite à domicile devant Mont-de-Marsan (10-15), les Columérins devront concrétiser en points leur progression collective. Sous peine de se voir relégués dans la charette avec Lannemezan.

V.B