Romain LOURSAC Lyon La Rochelle Pro D2 - Icon Sport
 
Pro D2

La 23e journée en bref

La 23e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 08/03/2010 à 15:22
La victoire de Lyon contre La Rochelle, le succès de Dax à Auch, le nul arraché par Pau sur son terrain face au leader agenais ou encore la victoire d'Oyonnax à Colomiers... La 23e journée du Pro D2 jouée le week-end dernier n'a pas manqué de temps forts et de rebondissements. Analyse.
 

EN HAUSSE

Dax

Vainqueurs 21-15 à Auch samedi, les Dacquois ont signé l'une des sensations de la 23e journée du Pro D2. Certes, ce n'est pas leur première victoire à l'extérieur de la saison, mais celle-là a plus de sens. Car l'USD s'était alors imposé chez les promus seulement, à Lannemezan et à Aix-en-Provence. Hyper réalistes, les Dacquois se sont appuyés sur la botte de leur ouvreur Maxime Petitjean (auteur de tous les points landais avec sept pénalités) pour profiter de l'indiscipline des Gersois. Dixièmes au classement, ils ont repris un peu d'espoir pour les phases finales, bien qu'ils comptent encore dix points de retard sur le dernier qualifié potentiel, Grenoble. "Il faudrait un incroyable concours de circonstances pour que nous puissions nous qualifier, mais en battant Auch, nous nous offrons une fin de saison excitante", se réjouit le troisième ligne Matthieu Lièvremont dans Midi Olympique.

EN BAISSE

Union Bordeaux-Bègles

Avant cette 23e journée, l'Union Bordeaux-Bègles comptait cinq points de retard sur le dernier qualifié potentiel pour les demies, Grenoble. Un débours qu'il aurait pu combler en cas de victoire bonifiée ce week-end. L'occasion était idéale avec le déplacement chez le promu aixois. Las, les Girondins ont plié au Parc (10-13), moins organisés mais animés d'une envie extraordinaire. Et avec la victoire du FCG, les voilà désormais huitièmes du classement, à huit points des Grenoblois. L'UBB, qui reçoit Pau samedi, a peut-être manqué le coche en Provence samedi dernier. "La cinquième place du classement sera complexe à atteindre", déplore le deuxième ligne Adam Jaulhac dans Midi Olympique.

LE JOUEUR

Romain Loursac (Lyon)

A 24 ans, l'arrière du Lou Romain Loursac possède tout l'attirail du parfait arrière moderne. Connu pour sa précision chirurgicale dans l'exercice des tirs au but, le futur médecin nous a fait admirer, à l'occasion de la victoire contre La Rochelle (20-14), sa science du placement et de l'évitement. De tous les bons coups de son équipe, il a semé la pagaille dans la défense des Maritimes.

L'ESSAI

Dannie De Beer (Grenoble)

Invaincus à Lesdiguières depuis le début de la saison, les Grenoblois ont bien failli chuter face à des Tarbais sans complexe, qui ont mené les deux-tiers de la rencontre. Mais, alors qu'ils accusaient un retard de huit points en première période, ils parvenaient à inscrire un essai juste avant la mi-temps. On jouait la 36e minute de jeu et le FCG, qui avait décidé de changer son fusil d'épaule et d'insister dans l'axe, envoyait son ouvreur Dannie De Beer derrière la ligne suite à une série de pick and go. Un essai qui les remettait dans le match. Revenus à 13-14 à la pause, ils dominaient le deuxième acte et parvenaient à reprendre le score, s'imposant finalement 22-20. Une victoire courte mais capitale dans la course aux play-off.

LA STAT

7

Au moment de se déplacer à Lyon samedi après-midi, La Rochelle restait sur sept victoires consécutives. Les Maritimes, alors troisièmes du classement, n'avaient plus perdu depuis le 20 décembre et un revers à domicile face à Oyonnax (21-26). Un huitième succès d'affilée leur aurait permis de se rapprocher de la tête du classement et de mettre sur la pression sur l'USO et Agen. Mais, auteurs d'un mauvais début de match notamment, les Rochelais se sont inclinés 14-20. "Sur la manière, c'est une énorme déception", avoue l'entraîneur David Darricarrère dans Midi Olympique, quand le capitaine Robert Mohr ajoute : "Chaque fois, c'est pareil ! Contre nos rivaux au classement, on termine battu et on décroche seulement le bonus défensif. Et chaque fois, ce sont des rencontres qui se jouent à rien du tout." La Rochelle reste troisième mais compte seulement trois points d'avance sur le Lou désormais.

LA DECLA

Thierry Cléda (Pau)

"Avoir tenu le leader en échec est important pour le mental". Pau, qui menait pourtant 10-0 à la mi-temps, a souffert dimanche sur son terrain face aux Agenais. Les Béarnais ont arraché le match nul (16-16) à la dernière seconde de jeu grâce à une pénalité de Clément Darbo, auteur de tous les points des siens durant cette rencontre. Un résultat en demi-teinte, certes, mais qui permet à la Section de conserver quelques espoirs de qualification. Septième à sept journées de la fin de la phase de poules, elle accuse maintenant quatre points de retard sur le premier qualifié potentiel, Grenoble. Un résultat en demi-teinte pour Agen aussi, qui prend seulement deux points et voit Oyonnax, vainqueur à Colomiers 13-12, revenir sur lui. L'USO ne compte plus que quatre points de retard désormais.

CHIIFRES CLE

Meilleure attaque : Agen (489 points)
Meilleure défense : Agen (292 points)
Meilleur réalisateur : Thibault Duvallet (Mont-de-Marsan, 211 points)
Meilleur marqueur : Vunisa (Narbonne, 8 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×