ferreres pro d2 union bordeaux-bègles 2009-2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

La 11e journée en bref

La 11e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 23/11/2009 à 17:37
La première défaite à domicile de la saison de Colomiers, le redressement de Mont-de-Marsan dans le derby landais contre Dax ou l'essai inscrit à la dernière minute par Aurillac à Tarbes qui offre la victoire aux Cantalous. Voici tout ce qu'il faut retenir de la 11e journée de Pro D2.

EN HAUSSE :

Mont-de-Marsan

Le Stade montois va mieux. Alors que le club, relégué en Pro D2 à l’intersaison, faisait office de prétendant à la (re)montée en fin de parcours, il occupait une triste 13e place au soir de la 6e journée. Depuis, les Montois n’ont perdu qu’une fois en cinq matchs. Et ils ont confirmé leurs progrès dans le derby landais contre Dax ce dimanche. Auteurs d’un match sérieux, irréprochables dans le combat et affichant de belles intentions de jeu, les hommes de Marc Dal Maso ont logiquement dominé (16-5) de pâles Dacquois, grâce notamment à Thibault Duvallet, auteur de tous les points de son équipe. Un succès qui permet aux Montois d’accéder à la 11e place. Et surtout de s’éloigner enfin de la zone rouge.

EN BAISSE :

Colomiers

Non, bien sûr, perdre contre Agen (21-16), leader incontestable et favori incontesté du championnat de Pro D2 n’a rien de dévalorisant. Même à domicile. Mais si Colomiers flirte avec la zone de relégation depuis l’entame de la saison, le club haut-garonnais ne s’était encore jamais incliné sur son terrain. Les Columérins avaient certes concédé deux matchs nuls mais ils avaient également engrangé leurs trois seules victoires de l’exercice sur leur terrain. Avec cette défaite, les hommes de Nicolas Hallinger, 14e et premiers non-relégables, restent sous la menace d’Aix-en-Provence, qui pointe à seulement trois points. Et cette première aurait pu avoir des conséquences plus fâcheuses si les Aixois ne s’étaient pas fait dépasser par Grenoble dans les ultimes minutes de jeu…

LE JOUEUR :

Sam Cordingley (Grenoble)

A Aix-en-Provence, Grenoble est allé chercher son troisième succès à l’extérieur (15-13). Les Grenoblois, menés de dix points à la 68e minute de jeu, le doivent en particulier à leur demi de mêlée d’origine australienne, Sam Cordingley, rentré à la 44e minute à la place de Jonathan Pélissié, qui a complètement modifié la physionomie de la rencontre. Son sens du jeu, sa vitesse ont donné le tournis à la troisième ligne aixoise et ouvert des brèches pour que les attaquants alpins s’y engouffrent. A 33 ans, il est un des atouts du FCG qui, pour le moment, est dans le peloton des qualifiables.

L’ESSAI :

Albert Valentin (Aurillac)

Tarbes menait 11-0 à la pause contre Aurillac. Puis encore 11-6 à la 79e minute de jeu. On jouait alors la dernière minute. Après un maul, l’ultime de la rencontre, sur un de ces ballons portés sur lesquelles les Tarbais ont souffert durant tout le match, le ballon était parfaitement pondu pour la paire Gracia-Teague. Ces derniers l’utilisaient à merveille pour une ligne bien placée en profondeur. Et grâce à ce travail, le centre Albert Valentin, bien servi, allait marquer sans difficulté. C’était l’essai de l’égalisation (11-11)… En attendant la transformation. L’ouvreur Teague la réussissait et les Cantalous s’imposaient sur le fil (13-11). Un essai qui leur permet de s’installer à la 8e place.

LA STAT :

1

Lyon n’a perdu qu’un seul match cette saison. Et la victoire des Rhodaniens sur Narbonne (20-8) dans le choc de cette 11e journée n’est pas venue contredire cette statistique. L’unique revers lyonnais est intervenu lors de la 5e journée, à domicile, contre Oyonnax. Et le Lou est du coup l’équipe qui a subi le moins de défaites cette saison. En effet, le leader agenais s’est incliné à deux reprises. Et les Lyonnais doivent pourtant leur deuxième place au classement à leurs trois matchs nuls concédés. Car le Lou est également la formation qui compte le plus de matchs nuls…

LA DECLA :

Marc Delpoux (Union Bordeaux-Bègles)

"Tactiquement, physiquement, notre entame a été superbement maîtrisée avec calme et sérénité. La tactique était offensive, mais elle était aussi défensive et notre prestation est intéressante parce qu’il y a deux mi-temps complètement différentes et qui sont ce que les joueurs ont voulu. L’essai que nous prenons à la fin me fait râler parce que nous sommes très bien en place depuis trois matchs et jamais nous n’avons été mis en difficulté. C’est hyperpositif", a déclaré l’entraîneur girondin après le succès (17-10) de son équipe face à Oyonnax, qui a mis fin à huit matchs d’invincibilité de la formation de l’Ain.

LES CHIFFRES CLE :

Meilleure attaque : Agen (259 points)
Meilleure défense : Lyon (140 points)
Meilleur réalisateur : Pierre-Yves Montagnat (Lyon, 138 points)
Meilleurs marqueurs : Ratu Narukutabua, Sionasa Vunisa (Dax et Narbonne, 5 essais)