Henri-Pierre VERMIS - Begles Bordeaux - Agen - 6e journee Pro D2 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Bilan : Bordeaux-Bègles

Bilan : Bordeaux-Bègles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/06/2010 à 09:23 -
Par Rugbyrama - Le 07/06/2010 à 09:23
Pour ce lundi, l’Union Bordeaux-Bègles sera le huitième volet de nos bilans du Pro D2. La formation girondine, malgré des résultats encourageants, n’a pas franchi le cap afin de se qualifier dans le quinté de tête. La faute à des contre-performances lors des moments cruciaux.
 

TOUR D’HORIZON

Du côté de la Gironde, la saison a été bouleversée par de nombreuses vagues. Après une défaite contre Agen début octobre devant plus de 20.000 spectateurs, l’UBB végétait au douzième rang et le président Laurent Marti a décidé de faire appel au manager Marc Delpoux afin de créer un électrochoc. L’effet escompté se fit immédiatement et la formation bordelaise remonta dans le ventre mou du championnat. Ce dernier a semble-t-il privilégié la liberté d’expression offensive pour le plus grand bonheur des joueurs. Petit à petit, l’UBB est redevenu un sérieux outsider pour empocher le dernier billet qualificatif pour les demi-finales. Mais l’équipe a flanché lors des matchs cruciaux en fin de saison, comme cette défaite à domicile face à La Rochelle (14-28) qui ruinèrent les derniers espoirs girondins. Au final, Bordeaux-Bègles finit neuvième pour ce qui constitue un résultat mitigé. En coulisses, cela n’a pas été de tout repos : le président Marti a annoncé, courant février, son retrait de la présidence en fin de saison. Il s’agissait d’un cri d’alarme afin de trouver le million d’euros nécessaire au bouclage du budget.

MOMENT FORT

Le mois de mars aura permis à Bordeaux-Bègles de rêver à une possible qualification pour les phases finales. Malgré un revers préjudiciable à Aix-en-Provence (13-10), l’UBB a sorti deux performances haut de gamme en prenant largement le dessus sur Pau, concurrent direct pour la cinquième place (31-13) et en battant Colomiers au stade Michel-Bendichou (20-22) pour ce qui constitue l’une des trois seules victoires des Girondins à l’extérieur cette saison. Dès lors, le club du président Marti pointait au septième rang et se posait en potentiel candidat pour la quinté final. Mais la suite de la saison sera de moins bonne facture et l’UBB dût se résoudre à rentrer dans le rang.

LE MEILLEUR JOUEUR : Joshua Jackson

Pas forcément le plus médiatique, le deuxième ligne Joshua Jackson n’en est pas pour autant précieux sur le terrain. Dur au mal, le Canadien vient de signer l’une de ses meilleurs saisons sous le maillot girondin. Il n’a manqué qu’une seule rencontre cette année et en aura joué dix-neuf en intégralité. Pouvant également dépanné sur le flanc de la troisième ligne, son expérience s’avère intéressante tout comme sa présence dans le secteur de la touche. Il a décidé de rejoindre Mont-de-Marsan l’an prochain.

L’AVENIR

Les problèmes internes enfin finis, Bordeaux-Bègles espère désormais grandir. Progressant au fil des années, le club souhaite véritablement se stabiliser dans la première partie de tableau voire jouer les premiers rôles pour décrocher l’un des cinq billets qualificatifs. Malgré les départs de certains bons éléments (Filo, Fekitoa, Lagarde, Machenaud, Jackson…), le recrutement de l’UBB s’avère précis et intéressant avec les arrivées des Montalbanais Clarkin et Florea ou du joueur des London Wasps Dan Leo. Avec l’ambition de viser plus haut et d’avoir le mental qui suit.

LES CHIFFRES CLE

Classement : 9e
Classement attaque : 11e (507 pts)
Classement défense : 8e (501 pts)
Meilleurs marqueurs : Frédéric Montagnat et Vungakoto Lilo (5 essais)
Meilleur réalisateur : Henri-Pierre Vermis (161 pts)