Albi Sébastien Pagès Top 14 2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Limitation salariale pour Albi et Tarbes

Limitation salariale pour Albi et Tarbes

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/06/2010 à 17:08 -
Par Rugbyrama - Le 29/06/2010 à 17:08
On en parle depuis plusieurs semaines, c'est désormais officiel : la DNACG a prononcé une mesure de limitation de la masse salariale à l’encontre d'Albi et de Tarbes. Elle signifie que les clubs devront régulariser leur situation sous peine de voir des licences bloquées au début du championnat.

Les deux clubs l'avaient déjà fait savoir, la DNACG l'a confirmé lundi : Albi et Tarbes ont été placés sous le coup d'une mesure de limitation salariale pour la saison 2010-2011. Auditionnés le 4 mai dernier à Paris par le gendarme financier de la Ligue, ils n'ont pas apporté de garanties suffisantes pour l'instant.

A Albi, on communiquait déjà sur ce sujet le 8 juin dernier. Le président du club, Bernard Archilla, s'était exprimé dans un communiqué publié sur le site internet. Il rappelait la décision de la DNACG d'avancer d'un mois (au 8 juin), la date des premiers dépôts de justificatifs financiers du budget 2010-2011 pour l'ensemble des clubs pros et les difficultés que cela engendre. "Nous prenons acte de cette demande. Le conseil d’administration du SCA travaille depuis des mois pour reconstruire le club afin d’assurer sa pérennité sur du long terme, expliquait Archilla. C’est dans ce cadre que nous mettons tout en œuvre pour boucler notre budget pour cette saison 2010/2011 qui devrait être de l’ordre de 6,5 millions d’euros. Nous avons été prudents dans notre recrutement de joueurs et nous poursuivons nos démarches auprès des partenaires privés et publics afin de boucler notre budget le plus tôt possible. L’objectif étant que les joueurs et le staff technique puissent travailler dans la sérénité."

600 000 euros demandés à Albi, 180 000 à Tarbes

Dans le Tarn, on prend les choses avec philosophie donc, malgré les 600 000 euros de garanties financières que le club doit encore présenter à la DNACG. Si ce n'était pas le cas, des licences pourraient être bloquées pour l'ouverture du championnat le dernier week-end d'août. Certains dirigeants nous ont toutefois fait part de leur optimisme face à cette situation. En Bigorre en revanche, on se montre un peu plus inquiet. Dans une interview accordée à la Dépêche du Midi le 8 juin également, le président de Tarbes Jean-Pierre Davant annonçait déjà que le recrutement du TPR était bloqué pour cette intersaison. Les dirigeants tarbais doivent en fait trouver la somme de "180 000 euros afin de constituer le fonds de réserve" imposé par les règlements de la LNR. Lassé des soucis financiers du club, Jean-Pierre Davant affirme même qu'il pourrait quitter son poste si la situation restait en l'état.