lanta monribot 2010 pro d2 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Agen retrouve l'élite

Agen retrouve l'élite

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 02/05/2010 à 13:45
Inspiré sur le plan offensif et solide en conquête, Agen s'impose en toute logique devant son dauphin lyonnais (34-11) avec en prime le gain du bonus offensif. Une grande fête se prépare vue que le SUALG retrouvera le Top 14 l'an prochain, trois ans après l'avoir quitté.

Cette fois, c’est officiel ! Agen retrouvera bien les joutes du Top 14 l’an prochain après avoir vécu trois saisons au purgatoire. En disposant de Lyon en toute logique (34-11) et sans que la victoire ne souffre d’aucune contestation, les partenaires de Jean Monribot ne peuvent plus être rejoint en tête du championnat. Ce succès leur permet même de décrocher le titre de champion de France du Pro D2. Outre ce succès ô combien important, les Agenais ont su ajouter la manière en glanant le point de bonus offensif grâce à une démonstration offensive de qualité avec quatre essais inscrits.

Edmond-Samuel libère Armandie

Venu avec une équipe fortement remaniée, Lyon imposa un gros combat physique dans les phases de regroupement et se montra efficace dans ce domaine en récupérant quatre munitions au sol dans le premier acte. Agen domina mais tout cela s’avoua stérile au niveau du tableau d’affichage. Les buteurs meublèrent le score, Gomez débloquant la marque grâce à un drop (2e). Porté par un public en feu, les locaux relevèrent au plus vite la tête et Barnad enquilla deux pénalités (5e, 18e). Supérieur en conquête, le SUA fit la différence juste avant la pause grâce à Edmond-Samuel, l’ailier concluant un magnifique mouvement initié par Opeti Fonua (37e). Sur la bonne voix, Agen sembla bien parti pour décrocher le Graal.

La deuxième période accentua le scénario de domination des locaux. Et en deux petites minutes, l’affaire fut pliée. Tout d’abord, c’est Rupeni Caucaunibuca qui troua le rideau défensif lyonnais (45e) avant qu’Edmond-Samuel n’exploite à merveille un coup de pied contré de Julien Fritz (46e). Dès lors, le leader du championnat géra au mieux son affaire. Puissant devant, meilleur en conquête et évoluant en totale confiance, les hommes du duo Lanta-Deylaud ne craquèrent qu’une fois sur un exploit de Mallier (58e). Totalement anecdotique. Car Rup’s, la fusée fidjienne, paracheva le large succès des Lot-et-Garonnais (63e), devenant par la même occasion le meilleur marqueur d’essai du Pro D2 avec douze réalisations.

Le point de bonus offensif représente la cerise sur le gâteau pour des Agenais qui ont survolé ce championnat et qui méritent amplement de retrouver l’élite l’an prochain.

Grenoble n’est plus qualifiable

Dans les autres rencontres de la journée, Oyonnax s’est longtemps fait peur face à des Grenoblois réalistes et efficaces. Menés à la pause, les Hauts-Bugistes haussèrent leur niveau de jeu en plantant deux essais dans le deuxième acte par Jérôme Naves (51e) et Mickael Campeggia (72e). Les Isérois ne repartent pas pour autant bredouilles, Damien Vidal passant la pénalité du point de bonus défensif dans les ultimes secondes (80e). Oyonnax confirme sa place pour les demi-finales. Quant à Grenoble, cette défaite les fait reculer au sixième rang. Le match à distance avec Pau lors de la dernière journée s’annonce palpitant.

Enfin Colomiers termine sa saison à domicile sur une bonne note en prenant le dessus sur Tarbes (16-14). Les Haut-Garonnais prirent rapidement l’avantage avec notamment un essai de Turini (17e). Mais les Bigourdans grappillèrent petit à petit leur retard, prenant même l’avantage grâce à la botte de Bourgeois. L’indiscipline des Tarbais (3 cartons jaunes !) s’avoua préjudiciable et Couzier apporta la victoire aux Columérins grâce à une pénalité (76e).