Pro D2

Broncan: "Pas de traumatisme"

Pierre-Henry Broncan, l'entraîneur auscitain, est très satisfait de la préparation de ses joueurs qui ont oublié l'échec de la saison dernière.

 
"Pas de traumatisme" - Rugby - Pro D2Midi Olympique
 

Ou en êtes-vous de votre préparation ?

Pierre-Henry Broncan.- Nous finissons notre troisième semaine de préparation physique avec deux entraînements par jour soit dix par semaine. Même les joueurs qui travaillent à côté se sont débrouillés pour être là. Notre préparation physique a été intensive et c'est la première que Auch peut s'appuyer sur un préparateur physique à temps plein. Vendredi nous terminons ce cycle, pendant lequel nous n'avons pas eu de blessure. Nous allons laisser les joueurs au repos jusqu'au 13 août. Là, nous ferons deux séances de mise en place pour préparer notre premier match amical qui aura lieu le 14 août face à Colomiers.

Trois recrues ne sont pas encore arrivées, les deux joueurs fidjiens Matadigo et Maya et l'international Tonguien Tupou, est-ce que ça va être difficile à gérer ?

P.-H. B.- Ils arrivent aujourd'hui mais je ne suis pas inquiet. Ils viennent de terminer leur championnat donc ils sont entraînés. Nous leur avions aussi envoyer un programme individuel à suivre. Ils auraient aimé être là plutôt mais un problème de visa les a coincé pendant deux semaines. Dès leur arrivée, ils intégreront le centre de formation pour s'entraîner avec nos jeunes qui commecent leur préparation physique.

Beaucoup de joueurs sont partis à l'intersaison, n'avez-vous pas l'impression de devoir tout reprendre à zéro cette saison ?

P.-H. B.- Au contraire. J'ai quand même vingt-cinq joueurs qui étaient là la saison dernière. Intégrer les nouveaux a été très rapide surtout que nous avons aussi fait des séances vidéo pour présenter notre projet de jeu.

Est-ce que les joueurs présents l'an dernier ont évacué la frustration accumulée en Top 14 ?

P.-H. B.- Ils sont très revanchards par rapport à la saison dernière. Ils travaillent tous beaucoup, même les anciens comme Stéphan Saint-lary ou Grégory Menkarska. Je crois même qu'ils n'avaient jamais autant bossé lors d'une intersaison. Ils ont à coeur de faire une très belle saison. Il n'y a pas de traumatisme. Nous avons beaucoup appris de notre passage en Top 14 et cela ne sert plus à rien de parler du passé. Au contraire, nous arrivons dans un nouveau championnat, avec des nouveaux joueurs et des nouvelles règles. Il faut regarder devant.

Alors que le début de la saison approche, peu de monde parle d'Auch parmi les têtes d'affiches de ce championnat ?

P.-H. B.- Tant mieux que l'on ne parle pas de nous. De notre côté, nous savons que nous travaillons très bien et que les joueurs adhèrent parfaitement. Vendredi pour terminer ce premier cycle, nous organisons un repas avec les épouses et les dirigeants qui sera suivi d'une soirée que les joueurs ont vraiment mérité.

Enfin, le calendrier vous a réservé un déplacement à Agen lors de la première journée. Chez les supporters ce match fait beaucoup parler. Comment le vivez-vous ?

P.-H. B.- Nous sommes très contents d'aller à Agen, en plus ce n'est pas très loin. C'est un derby de plus après Colomiers et Tarbes mais il ne faut pas oublier que le SUA a le deuxième budget du championnat et que c'est une armada énorme. Les Agenais seront favoris mais nous irons là-bas avec nos convictions et notre volonté

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |