Pro D2

L’inconnue du 10

Albi devra se passer de son demi d'ouverture Blair Stewart dimanche en finale du Pro D2 contre Oyonnax. Un coup dur pour le club tarnais, dont le Néo-Zélandais était devenu un élément clé. Mais le SCA a les armes pour faire face.

 
L’inconnue du 10 - Rugby - Pro D2Other Agency
 

Le destin fait de drôles de clins d'&oeligil parfois. Alors qu'il avait été recruté en novembre dernier pour pallier la blessure de Frédéric Manca (puis de Kevin Boulogne), Blair Stewart devrait être remplacé par… Frédéric Manca dimanche à Montpellier. Le Néo-Zélandais, qui a reçu une grosse béquille à la cuisse droite pendant la demi-finale contre La Rochelle samedi dernier, ne sera pas suffisamment remis pour disputer la finale. C'est donc l'arrière albigeois qui officiera à l'ouverture ce week-end.

L'absence de Blair Stewart pourrait être lourde de conséquences pour les Tarnais. Bien qu'arrivé en cours de saison, il n'a pas mis longtemps à s'intégrer dans le collectif et s'est vite révélé indispensable. "Il a beaucoup apporté au SCA, au niveau de l'animation offensive notamment", nous avait ainsi confié le technicien agenais Henry Broncan juste avant la dernière journée de championnat. Sa vision du jeu et son dynamisme ont en effet donné un nouvel élan à la ligne d'arrières tarnaise, souvent pointée du doigt pour son manque de créativité et de vitesse d'exécution.

Manca parfaite doublure ?

L’inconnue du 10 - Rugby - Pro D2 L'entraîneur des arrières de Pau Conrad Stoltz confirme : "Avant, Albi se basait sur son jeu au pied et son paquet d'avants destructeurs. Blair Stewart a amené du danger dans la ligne de trois-quarts. C'est un joueur qui attaque la ligne, qui est capable de tenter des choses individuellement autant que pour le groupe. Il a amené du collectif dans l'équipe." L'ancien centre agenais n'est pas persuadé pour autant que "son absence changera grand chose". "Frédéric Manca a beaucoup d'expérience, il a bien « tenu la baraque » en 10 ou en 15 quand le SCA jouait en Top 14, explique-t-il. Il a déjà joué des matchs importants avec le club, il a du mental et c'est un meilleur défenseur que Stewart. En plus, il est à Albi depuis longtemps et connaît parfaitement les joueurs et le jeu prôné par Eric Béchu."

Surtout, Conrad Stoltz rappelle qu'il s'agira d'une finale. Et donc d'un match qu'il faut absolument gagner. Une rencontre durant laquelle il s'agira surtout d'assurer, sans chercher quelque flamboyance que ce soit : "Dans une finale, il ne s'agit pas de tenter des choses. On l'a vu la semaine dernière pour la demie entre Agen et Oyonnax. L'USO a bien joué le coup, avec peu d'initiative et zéro risque. Il faut insister sur les bases." Et Albi les aura, avec ou sans Stewart. Ce groupe a connu trop de coups du sort pour se laisser abattre par le dernier.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |