Midi Olympique
 
Pro D2

Les tops et les flops

Les tops et les flops

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 11/06/2009 à 10:40
Voici le bilan de la saison de Pro D2 qui a vu la montée du Racing-Métro et d'Albi et la relégation de Bourg-en-Bresse et Béziers. Parmi les belles surprises de la saison, Oyonnax, qui est parvenu jusqu'en finale. Au rang des déceptions, Agen, que tout le monde voyait remonter en Top 14.
 

LES TOPS: Racing-Métro, Albi, Oyonnax, Tarbes

Le Racing-Métro n'avait qu'un objectif: la promotion directe. Il n'a pas failli, s'installant dès la 6e journée en tête et ne la lâchant plus à partir de la 12e. Six défaites seulement, toutes à l'extérieure, et 20 points d'avance sur le troisième, Albi, qui retrouve l'élite un an après l'avoir quittée pour raisons administratives. Fidèle à ses valeurs de combat et de courage, le club du Tarn a tenu son rang lors de phases finales où Oyonnax a bien failli créer la sensation. En progression constante, l'USO a franchi un cap de plus cette année en jouant les play-offs et même la finale. A une pénalité près, elle aurait évolué en Top 14. Quoi qu'il arrive, la saison d'Oyonnax a été une réussite. C'est aussi le cas de celle de Tarbes, en tout cas sur le terrain. Le club pyrénéen a réalisé une belle deuxième partie de saison (10 victoires) pour terminer à la 7e place. Reste à remettre les comptes à jour car la DNACG lui a notifié sa relégation administrative.

AU RENDEZ-VOUS: Colomiers, La Rochelle, Pau, Union

Ils sont là où on les attendait. Plus ou moins. Sans réellement briller, sans vraiment décevoir. Colomiers a assuré son maintien en Pro D2. Le club à la colombe n'a été relégable qu'une fois, après la première journée. Il a parfaitement profité des difficultés de Béziers et de Bourg. La Rochelle s'est une nouvelle fois qualifiée pour les play-offs. Les Maritimes ont simplement laissé échapper leur demi-finale à domicile. Ils seront encore prétendants l'année prochaine. Pau visait une place dans la première moitié de tableau. Mission accomplie (8e). Les Palois pourront toutefois regretter leur fin de saison puisqu'ils étaient cinquièmes après la 23e journée. Enfin, l'Union Bordeaux-Bègles (11e) et qui visait une place entre 8e et 12e. Cinq défaites de rang pour finir ont légèrement terni un bilan qui aurait pu être encore meilleur.

LES FLOPS: Agen, Auch, Grenoble, Béziers

Grand favori pour le deuxième ticket de promotion, Agen a échoué en demi-finale face à Oyonnax. Après quelques tâtonnements, le club avait pourtant assumé son rang lors de la saison régulière (4 défaites de la 10e à la 30e journée). Un péché d'orgueil qu'il ne faudra pas commettre à nouveau l'an prochain. Autre déception, Auch. Relégué du Top 14, le club auscitain n'a jamais trouvé le rythme, miné par les problèmes internes et les incertitudes sur sa survie. Il termine avec 19 défaites. Huitième en 2007-2008, Grenoble visait les play-offs. Le club isérois n'a été en position de se qualifier que lors des cinq premières journées et termine à une 10e place sans saveur. Enfin Béziers qui dit adieu au monde professionnel. Sixième l'an dernier, l'ASBH visait la remontée à l'horizon 2011, pour le centenaire. Relégable dès la 2e journée, ce monument du rugby français évoluera en Fédérale à moins d'un improbable concours de circonstances...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×