Midi Olympique
 
Pro D2

Les favoris en imposent

Les favoris en imposent

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 25/04/2009 à 18:25
La plupart des principaux prétendants aux demies l'ont emporté lors de la 28e journée de Pro D2.
 

La mauvaise opération de la soirée est à mettre à l'actif de Pau. Lorgnant sur un ticket qualificatif pour les demi-finales, les Béarnais ont baissé pavillon à Narbonne (21-15) et perdent ainsi de précieux points en cette fin de championnat. Le point de bonus défensif décroché ressemble à un bien maigre butin. Pour Narbonne, la victoire s'avère être une belle bouffée d'air frais surtout qu'elle signifie officiellement le maintien pour les Septimaniens.

Car dans le même cas, les gros bras se sont tous imposés. A commencer par Albi qui est allé glaner un succès ô combien important sur la pelouse d'Auch. Le match a mis beaucoup de temps à décoller du côté d'Auch. En effet, le score était vierge à la pause. Mais au retour des vestiaires, ce sont les Tarnais qui ont pris le large grâce à un essai de Lapeyre (53e). Blair Stewart et Frédéric Manca ont fait le reste du travail au pied (11-7). Les Albigeois se relancent après trois revers d'affilée et peuvent croire plus que jamais à une qualification pour les phases finales. Leurs adversaires ont sauvé l'honneur en fin de match grâce à un essai de Bruere mais pour Auch, en ce samedi de "rugbython" organisé pour récolter des fonds à travers des ventes aux enchères et autres tombolas, l'essentiel était finalement ailleurs.

Le bon coup lyonnais

Oyonnax n'a pas tremblé sur sa pelouse pour venir à bout de valeureux Columérins (27-16). Dans une rencontre qui fut serrée jusqu'au bout, les Haut-Bugistes ont pu s'appuyer sur leur homme à tout faire, Pierre-Yves Montagnat, auteur de l'intégralité des points de l'équipe de l'Ain. Les hommes du duo Urios-Nier restent toutefois à la cinquième place. Quant à Colomiers, le maintien n'est pas encore totalement acquis. Pire, les Haut-Garonnais rétrogradent à la quatorzième place.

La Rochelle a attendu avant de prendre la mesure de son adversaire du jour, Grenoble (23-7). Entre drops et pénalités, Lacoste a longtemps été le seul à faire évoluer le score côté maritime avant que Fior marque un essai à la 54e minute. Les Rochelais ont fait le break en inscrivant un essai de pénalité à la 62e, Grenoble ne répondant que par l'intermédiaire de Daunivucu. La Rochelle est bien parti pour accrocher une demie.

Enfin, Lyon réalise le coup parfait de la soirée. Bourg restait sur une superbe série de quatre victoires de rang. Plus dure fût la chute… Lyon y a mis un terme en battant (27-10) l'avant-dernier du Pro D2 à domicile et en prenant rapidement le large, notamment grâce à l'ailier Lionel Gautherie, auteur d'un triplé dans cette rencontre (15e 24eet 60e). Raffault a inscrit un autre essai après la pause et ainsi aggravé la marque. Surtout, les Lyonnais a empoché le bonus offensif et grappillent un peu de terrain dans la course aux demies même s'ils demeurent 6e et premier non-qualifié. De son côté, Bourg s'éloigne de la 14e place et surtout voit Béziers revenir sur ses talons.

Un mythe tombe !

Pour Tarbes, la qualification aux demi-finales semble bien compromise. En déplacement chez la lanterne rouge, Béziers, les Bigourdans ont bu le calice jusqu'à la lie en encaissant une sévère déculottée (35-19). Si Bourgeois avaient mis les Pyrénéens sur deux bons rails, Tesquet s'est chargé d'inverser la vapeur en inscrivant à lui seul vingt-cinq points au pied. La victoire est belle mais elle ne permettra pas aux Héraultais de se maintenir. En effet, ils ne peuvent plus rattaper Colomiers, premier non-relégable. Le club onze fois champion de France est mathématiquement relégué. Seule la quinzième place conjuguée à la rétrogradation d'un autre club pourra les sauver.

Enfin, Agen, qui a assuré son billet pour les demi-finales à domicile, a dominé une équipe d'Aurillac (23-12) qui ne joue plus rien. Deux essais de Caucaunibuca et d'Huget ont eu raison de la botte du Cantalou Bourlon. Dimanche, la 27e journée s'achèvera avec le déplacement du leader, le Racing-Metro 92, à Bordeaux-Bègles.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×