Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Le Racing reprend la main

Le Racing reprend la main

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 08/11/2008 à 18:30
Vainqueur à Tarbes 23-16, le Racing Metro reprend le contrôle du Pro D2 et profite de la défaite de La Rochelle à Aurillac. Dans ce duel au sommet dans le Cantal, Aurillac a quand même profité de sa victoire pour s'emparer de la place de dauphin.

Le choc au sommet de cette neuvième journée entre Aurillac et La Rochelle a tenu toutes ses promesses. Les deux équipes se sont livrées à fond, même si les Cantaliens ont tenu le score tout au long de la rencontre, 25-19. Il faut dire que l'enjeu était de taille et pour cause, leur choc frontal pouvait servir le concurrent direct : Le Racing-Metro. Les Parisiens en voyage à Tarbes ont longtemps cru qu'ils ne pourraient pas s'imposer à Maurice-Trelut qui a longtemps résisté avant de céder, 23-16.

Du coup, le jeu des chaises musicales dans les hauteurs du classement continue! Après La Rochelle la semaine dernière, c'est le Racing Metro qui reprend la main. Aurillac est deuxième à égalité de points avec les leaders, mais doit son classement à sa défaite à Colombes le 27 septembre dernier, 35-16.

Suspense à Narbonne

A l'image de ces deux rencontres à rebondissement, le match entre Narbonne et Bourg-en-Bresse n'était pas non plus approprié aux cardiaques. Narbonne a encore tremblé de tous ses membres. Après avoir déjà concédé depuis le début de la saison une défaite contre le Racing et un nul face à Tarbes, le RCNM était mené au score 18-10 à la 44e. Le coup est passé près, très près, pour Bourg qui peut nourrir de sacrés regrets et qui n'a perdu au final que d'un point...22-21. Les Narbonnais peuvent remercier le pied de leur buteur Arniaud! Les Grenoblois aussi peuvent saluer bien bas leur ouvreur Dut. Alors que Lyon était en train de réaliser le coup de la journée en s'imposant en Isère, Dut a pris ses responsabilités et a tenté un drop vraiment pas facile des trente mètres de son mauvais pied... Résultat: Grenoble l'emporte 21-20!

A Albi, pour le derby, Colomiers a fait plus que résister avant de s'incliner 30-20. A noter que le bonus défensif s'est envolé à trois minutes de la fin sur une pénalité de l'Albigeois Lapeyre. Les Palois, pour leur part, n'ont pas fait leur voyage à vide. Après avoir frôle l'exploit il y a deux semaines à La Rochelle, les Béarnais ont ce coup-ci fait plier Bordeaux, 18-14.

Pour résumer donc, du suspense partout, des scores étriqués... Partout, sauf à Oyonnax qui a rapidement et facilement pris la mesure des Auscitains, 25-9.