Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

La 7e journée en bref

La 7e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 27/10/2008 à 19:35
Retour sur la 7e journée du Pro D2, marquée par la victoire in extremis de Pau contre le Racing, l'entrée d'Oyonnax dans le Top 5 après sa victoire à Béziers ou encore la colère des Tarbais suite à leur défaite à Grenoble.

En hausse : Oyonnax.-

Oyonnax, à qui l'on reproche souvent son inefficacité à l'extérieur, a empoché sa première victoire en terre étrangère samedi à Béziers. Les Rouge et Noir l'ont emporté 30 à 9, inscrivant pas moins de trois essais. Cette victoire permet à l'USO d'entrer dans le top 5 du classement pour la première fois depuis près de deux ans. L'équipe tentera de confirmer le week-end prochain à Albi. Actuellement 4e, le SCA est talonné de près par ses futurs adversaires.

En baisse : Albi.-

Journée noire pour les Albigeois en Gironde. Après une belle série de cinq victoires sur les six dernières journées, Albi s'est incliné face à l'Union Bordeaux-Bègles (6-19). Une mauvaise opération puisque le SCA avait l'occasion de reprendre la tête du classement au Racing-Metro. Mais peu aidés par l'hécatombe qui touche leurs ouvreurs (Manca et Boulogne blessés, intérim à l'ouverture assuré par Stewart), les Tarnais n'ont pas été capables de mettre en place leur jeu. Et descendent à la troisième place du classement.

Le joueur : Rémi Vaquin (La Rochelle).-

Depuis le début de la saison on attendait de retrouver le Rémi Vaquin tonitruant de la saison dernière. Samedi, le troisième ligne aile rochelais a signé son grand retour à son meilleur niveau, et de quelle manière ! Deux fois, la défense lyonnaise pourtant performante n'a rien pu faire contre ses appuis, sa puissance et sa vitesse. Deux essais qui ont permis aux Maritimes de s'imposer. Mais beau joueur, Rémi a aussi attribué à ses coéquipiers une large part de sa réussite. De très bon augure.

L'essai : Nicolas Mouret (Pau).-

80e minute de jeu à Pau : la Section paloise est menée 15-9 sur sa pelouse. Les supporters n'y croient plus. C'est alors que, sur une passe décisive du demi de mêlée Sébastien Descons, l'ailier Nicolas Mouret se faufile et aplatit dans l'en-but du Racing-Métro. Les Béarnais ne sont plus qu'à un point de leurs adversaires et la botte de Descons, excentré à droite, ne tremble pas. Il transforme et offre la victoire à son équipe 16-15. La Section Paloise reste alors invaincue à domicile.

La stat : 30.-

Il n'a pas fallu plus de trente secondes à Albert Valentin, le deuxième ligne d'Aurillac, pour inscrire le premier essai de la rencontre à l'issue d'une belle échappée. Un essai qui permettra à l'équipe aurillacoise de rester en tête durant tous le match et d'accéder ainsi à la victoire. Les Cantaliens accèdent à la 3e place du classement, ex-aequo avec Albi.

La décla : Philippe Bérot (Tarbes).-

L'entraîneur tarbais crie à l'injustice. Alors que le TPR était mené seulement 19-23 à Grenoble, il se voyait refuser un essai à la 78e minute de jeu. L'arbitre de touche avait en fait signalé un en-avant peu évident. Philippe Bérot ne l'a pas vu et estime que la décision arbitrale n'est pas justifiée : "L'arbitre d'en-but accorde l'essai, celui de la touche dit qu'il y a en-avant. Ils sont perdus. Deux minutes auparavant l'ailier grenoblois avait tapé sur le ballon lors d'une passe entre Bourgeois et Etcheverria à cinq mètres de leur ligne. Et là, seule une mêlée est ordonnée. Ces choses me dépassent."

Les chiffres clés.-

Meilleure attaque: Agen 193 points
Meilleure défense: Racing-Métro 94 points
Meilleur réalisateur: Pierre-Yves Montagnat (Oyonnax) 109 points
Meilleur buteur: Pierre-Yves Montagnat (Oyonnax) 89 points
Meilleurs marqueurs: Montagnat P.-Y (Oyonnax), Naves (Oyonnax), Lasagavibau (Aurillac) avec 4 essais.