Midi Olympique
 
Pro D2

La 23e journée en bref

La 23e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 16/03/2009 à 10:19
La 23e journée de Pro D2 a été marquée par le succès d'Albi face à Oyonnax (30-13). Le Racing entrevoit un peu plus le Top 14 grâce à son succès à Colomiers (19-27). Agen s'impose sur le fil à Grenoble (16-20) grâce à un essai à la sirène de Sofiane Guitoune.
 

EN HAUSSE

Albi

Les Albigeois n'ont jamais caché leurs ambitions de remonter immédiatement en Top 14 après une relégation qui leur reste encore en travers de la gorge. Trop loin du Racing-Metro, le leader, les Tarnais peuvent encore réaliser leur rêve en se qualifiant pour les demi-finales du championnat. Deuxièmes à huit journées de la fin, les Tarnais avaient l'occasion de conforter leur place lors de la réception d'Oyonnax ce dimanche. Les hommes d'Eric Béchu ne sont pas passés à côté de l'occasion et ont même marqué leur territoire en s'imposant de belle manière devant la surprise du Pro D2 (30-13). Il faudra donc compter sur cette équipe qui se positionne comme un sérieux client pour obtenir le second sésame donnant accès au Top 14.

EN BAISSE

Bordeaux-Bègles

Meilleure équipe sur les cinq dernières rencontres avec 21 points pris sur 22 possibles (seul le Racing-Metro a fait aussi bien!), l'Union Bordeaux-Bègles a connu une véritable désilusion sur sa pelouse. Croyant encore en une petite possibilité de postuler pour les demi-finales, les Girondins sont vite revenus sur terre et enregistrent une sévère défaite contre Tarbes (12-27). Faisant longtemps jeu égal avec les Bigourdans, ils ont encaissé un essai juste avant le repos par Kopetzky, un ancien de la maison bordelaise. Un coup de bambou dont ne se relèveront jamais les partenaires de Monzeglio, incapables de scorer alors que Tarbes jouait à 13 entre la 50e et 56e minute. L'UBB est désormais onzième au classement et voit ses derniers espoirs s'envoler.

LE JOUEUR

Laurent Cabarry (Agen)

Solide en mêlée fermée, présent dans le jeu, le pilier gauche agenais Laurent Cabarry a réalisé une prestation de haut niveau et a grandement contribué à la victoire agenaise en Isère. En effet, la mêlée a été une des clés du succès avec une dizaine de pénalités contre Grenoble dans ce secteur de jeu. Laurent Cabarry a joué un rôle décisif en “tordant” son adversaire direct, Richard Choirat, ce qui a entraîné sa sortie à la demi-heure de jeu. Âgé de 24 ans, le pilier agenais est un des joueurs les plus utilisés cette saison (20 matchs) par le club lot-et-garonnais.

L'ESSAI

Essai de pénalité (Racing)

Le Racing s'est montré une nouvelle fois solide en déplacement en ramenant la victoire de Colomiers (19-27). Mais celle-ci fut ardemment disputée du fait de Columérins accrocheurs comme à leur habitude. L'expérience du pack francilien a fait la différence peu de temps après l'heure de jeu. En effet, menant tout juste de quatre points (16-20), la mêlée parisienne a mis au supplice son adversaire du jour et a enfoncé le clou pour donner un avantage décisif (66e). L'apport de Diomandé et Tuugahala s'est avéré primordial, les deux joueurs de première ligne entrant à peine deux minutes avant cet essai de pénalité.

LA STAT

4

Maxime Le Bourhis s'est distingué de bien belle manière dimanche. L'ailier de La Rochelle a été le principal artisan de la victoire de La Rochelle sur la pelouse de la lanterne rouge bressane (20-38). Il a en effet marqué tous les essais de son équipe, réalisant au passage le premier quadruplé de la saison. Sa première réalisation (39e) fut d'une grande importance, permettant aux siens de passer devant au tableau d'affichage juste avant la pause. Il a fait passer un sale après-midi à son adversaire direct, le jeune Geantet et a fait admirer sa belle pointe de vitesse, notamment lors d'un contre de 80m.

LA DECLA

Conrad Stolz (Pau)

L'entraîneur palois ne s'est pas montré totalement satisfait de la victoire de son équipe contre Auch (25-14) samedi soir. “Nous perdons au moins dix ballons par pure naïveté. Le rugby professionnel est fait de ça. Les joueurs doivent comprendre qu'une saison peut être merveilleuse ou totalement gachée par des détails. A ce niveau, j'attends autre chose. Tout doit être pris en compte. Même si l'essentiel est acquis, je ne peux pas me contenter d'une victoire à quatre points ce soir.” Les Béarnais sont toujours vituellement qualifiables pour les demi-finales mais leur avance est infime par rapport à La Rochelle (1 point)

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque: Agen (592 points)
Meilleure défense: Grenoble (309 points)
Meilleur réalisateur: Richard Apanui (Tarbes, 241 points)
Meilleur buteur: Richard Apanui (Tarbes, 241 points)
Meilleurs marqueurs: Fonua et Bobo (Agen, Racing, 9 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×