Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

La 21e journée en bref

La 21e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 02/03/2009 à 16:26
La 21e journée du Pro D2 a été marquée par la victoire de la Rochelle dans le choc des demi-finalistes contre Albi et le carton du Racing à Béziers. Les Héraultais ont fait un pas de plus vers la Fédérale 1.

EN HAUSSE

La Rochelle (6e)

Défaits deux fois, dont une à domicile par l'UBB, les Rochelais savaient qu'ils n'avaient pas le choix avant de recevoir Albi dimanche : en cas de défaite, ils auraient pris un retard considérable dans la course aux demies. Au final, les Maritimes ont souffert mais remporté « le match de l'année » comme l'avait nommé l'entraîneur David Darricarrère. Ils se sont imposés 19-16 grâce à un drop de Dambielle à la 78e minute de jeu au terme d'une rencontre enlevée et se placent en sixième position au classement, à égalité de points avec Oyonnax, le quatrième, et Agen, le dernier potentiel demi-finaliste. Les Albigeois, de leur côté, prennent le bonus défensif mais accusent désormais un retard de 14 points sur le Racing.

EN BAISSE

Béziers (15e)

Les Héraultais recevaient le géant francilien au plus mauvais moment. Terriblement fragilisés, quinzièmes du classement, ils savaient qu'une défaite leur mettrait un orteil de plus en Fédérale 1. Béziers n'a finalement pas fait déjouer les pronostiques, s'inclinant lourdement au Stade de la Méditerranée 19-51. Le retard sur le premier non relégable, Colomiers, est désormais de treize points. Le maintien semble donc s'éloigner de plus en plus, malgré les propos étonnamment positifs du président Joseph Francis, qui louait à la fin de la rencontre "l'état d'esprit" de ses joueurs. "Avec cette envie, on peut envisager l'avenir autrement", assure-t-il. L'ASBH garde espoir en un miracle.

LE JOUEUR

Andrew Mehrtens (Racing-Métro)

Le demi d'ouverture parisien est un véritable chef d'orchestre qui pèse lourdement sur le déroulement d'une rencontre. Alternant jeu au pied et lancements d'attaque, l'ancien demi d'ouverture des All Blacks est sobre, ne sacrifiant jamais au geste de trop, doté, qui plus est, d'une redoutable efficacité. Avec quatre transformations, cinq pénalités et un drop à la 60e minute concrétisant un temps fort de son équipe à un moment où l'ASBH poussait très fort, il améliore sa performance de 26 nouveaux points.

L'ESSAI

Malakaï Bakaniceva (Colomiers)

La minute de jeu n'est pas passée que Colomiers mène déjà 7-0 sur son terrain dans un match capital pour le maintien face à Tarbes. Un essai venu de l'opportunisme de Malakaï Bakaniceva. Alors que Teague décide de relancer dans ses 22 mètres après la réception du coup d'envoi de Pujo, le demi de mêlée pyrénéen Thierry Lacrampe se fait intercepter une passe vers son ouvreur Richard Apanui par l'ailier fidjien qui accélère et part aplatir entre les perches. Colomiers s'impose finalement 20-16 et laisse désormais Béziers, le premier relégable, treize points derrière lui.

LA STAT

107

C'est le nombre de points encaissés par Bourg-en-Bresse cette saison contre Agen. Défaits à l'aller 62 à 9, les Bressans n'ont pas fait beaucoup mieux sur leur terrain ce week-end. Ils se sont inclinés 18-65 devant leurs spectateurs, complètement dépassés comme le reconnaît leur entraîneur Jean Anturville : "Nous avons pris une leçon de rugby. Le sport est le domaine de l'inégalité et nous en avons eu la preuve. Nous avons pu mesurer la différence entre une future équipe de Top 14 et une future équipe de Fédérale 1."

LA DECLA

Lionel Viallard (Aurillac)

"Voilà une victoire qui fait du bien. Nous l'avons bien construite en pratiquant un rugby propre. Nous n'avons rien lâché, que ce soit en conquête, en défense, dans le domaine du jeu au pied et dans l'agressivité. Il a manqué simplement deux essais pour que la fête soit encore plus belle. Mais nous n'allons pas faire la fine bouche après cette longue période de pénurie." Le coentraîneur d'Aurillac Lionel Viallard ne boudait pas son plaisir samedi après la victoire contre Lyon (18-9). Il faut dire qu'il y avait urgence pour les Cantaliens qui restaient sur une incroyable série de neuf défaites consécutives.

LES CHIFFRES CLE

Attaque : Agen (552 points)
Défense : Grenoble (279 points)
Meilleur réalisateur : Richard Apanui (Tarbes, 219 points)
Meilleur buteur : Richard Apanui (Tarbes, 219 points)
Meilleur marqueur : Opeti Fonua (Agen, 9 essais)