Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Albi respire

Albi respire

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 04/09/2008 à 18:10
Le président Bernard Archilla a confirmé que la Direction nationale d'aide au contrôle et de gestion (DNACG) de la Ligue avait validé 36 des 38 contrats du SC Albi. Contrairement à la saison dernière, le club du Tarn pourra donc commencer sa saison serein

Un bol d'air pour Albi. La semaine dernière Midi Olympique révélait que 19 contrats étaient bloqués et que le budget n'était pas bouclé. A la veille de l'ouverture du Pro D2, la DNACG a informé Bernard Archilla que 36 des 38 licences de joueurs (dont 27 pro) avaient finalement été validées. En revanche, les licences du 2e ligne Afereti Sua, venu rejoindre son frère, le pilier Uipa Sua, et du 3e ligne aile Yohann Misse, sont toujours bloquées, a indiqué le président tarnais qui s'est toujours voulu rassurant expliquant qu'il avait "fallu construire un budget en perdant deux millions d'euros en raison de la relégation et avec seulement un mois pour fournir tous les justificatifs".

Pour le président albigeois, "cette décision de la DNACG apporte la preuve que la situation financière du club est excellente. Elle n'a jamais été aussi bonne, contrairement à certaines informations diffusées ces jours derniers. Notre fonds de garantie est largement couvert puisqu'il se monte à 900.000 euros alors que la DNACG exigeait 10 % du budget soit environ 600.000 euros (NDLR: le budget du club est de 6,5 ME)". Néanmoins, "il reste deux joueurs à valider et notamment Yohann Misse (blessé) qui est une pièce maîtresse de notre jeu. Nous allons régler ce problème très rapidement", a poursuivi Bernard Archilla.

Contrairement à la saison dernière, Albi pourra donc débuter sa saison sans s'encombrer la tête de problèmes extra-sportifs. Il faut dire que cela n'avait pas empêché - et plutôt motivé - des Tarnais très courageux d'arracher un nul à Biarritz et de battre Perpignan lors des deux premières journées. Mais avec la rétrogradation administrative à digérer, cela aurait fait sans doute beaucoup avant d'aller à Aurillac où il n'est jamais facile de gagner. Le SCA va pourvoir débuter son championnat l'esprit libre, avec l'objectif de retrouver l'élite dès la saison prochaine.