Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Toulon a vraiment tremblé

Toulon a vraiment tremblé

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 18/11/2007 à 15:00
Les Toulonnais ont été inquiétés jusqu'au bout chez de formidables Tarbais, pourtant derniers du championnat, avant finalement de s'imposer (39-34). Le RCT, invaincu, est seul en tête après cette 4e journée. A noter la belle prestation de l'ailier du Raci

Tarbes a cru tenir sa première victoire de la saison. Un succès face au grandissime favori qui aurait marqué les esprits. Le TPR est passé tout près de l'exploit, jouant une deuxième mi-temps parfaite jusqu'à cette cruelle 76e minute. Une interception de l'arrière varois Olivier Grimaud crucifiait des Tarbais qui avaient pourtant bien compris comment enrayer la belle machine de Tana Umaga.

Après une première période marquée par quatre essais de l'ailier visiteur Martin Jagr, les locaux décidaient enfin de resserrer une défense amorphe et désorganisée. Recentrer les débats, faire la guerre au sol, punir les stars et leurs caprices en infligeant des ballons portés, les mots des entraîneurs du TPR n'étaient pas un grand secret. Une stratégie qui payait rapidement. Tarbes jouait enfin en avançant et l'ouvreur Richard Apanui ne manquait plus la cible. Cinq pénalités (huit au total) et un drop lors de la seconde période permettaient aux locaux de reprendre la main dans cette rencontre. Un véritable retournement de situation.

Une seule erreur qui coûte cher

A 17h34, les Toulonnais ne devaient pas s'imaginer qu'ils allaient devoir attendre 18h43 pour sceller cette rencontre. Effectivement, lors des 34 premières minutes de jeu, l'ailier varois Martin Jagr avait déjà réalisé un quadruplé. Le talent de Ai'i, les passes sautées de Mehrtens, et donc les appuis de Jagr avaient refroidis le stade Maurice-Trélut. Mais les Tarbais, condamnés à l'exploit pour ne pas tomber dans la sinistrose, refusaient de baisser un peu plus la tête.

Même lorsque l'ailier Khaled Zagar inscrivait le cinquième essai toulonnais à l'heure de jeu, les locaux refusaient d'abdiquer et repartaient au combat grâce notamment à un pack guidé par Isoa Domolailai et orchestré par l'excellent demi de mêlée Thierry Lacrampe. Tout ce travail allait payer. C'était sans compter sur la seule erreur de l'ouvreur local. Cette passe sautée de Richard Apanui devant ses vingt-deux mètres, véritable offrande pour l'arrière adverse.

Toulon s'impose d'un souffle, mais avec le bonus offensif, sur le terrain de la lanterne rouge. L'apprentissage du Pro D2 continue. Avec les victoires qui s'enchaînent, les leçons devraient être retenues bien plus facilement. Pour Tarbes, le petit point de bonus défensif glané ne consolera pas des joueurs qui sont passés à quatre minutes de l'exploit.