DPPI
 
Article
commentaires
Pro D2

Présentation: Narbonne

Présentation: Narbonne

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 26/10/2007 à 16:01
Suite de notre tour d'horizon du Pro D2 avec Narbonne, descendu pour la première fois de son histoire et qui veut remonter aussitôt. Il faudra avant tout apprendre à batailler et réussir à digérer le départ des très nombreux cadres...

FICHE

Date de fondation: 1907
Entraîneurs: Régis Sonnes, Laurent Balue
Capitaine: Thibault Algret
Stade : Parc des Sports et de l'Amitié (10 162 places)
Classement 2006-2007: 14e Top 14, relégué
Meilleur résultat: Champion de France : 1936, 1979

OU EN EST NARBONNE ?

Le club a eu près de cinq mois pour digérer la première descente de son histoire, qui plus est l'année de son centenaire. Le Racing a changé beaucoup de choses dont le staff qui voit également l'arrivée de deux préparateurs physiques et d'un spécialiste de la vidéo. "Le budget a été revu à la baisse et nous essayons de fonctionner comme un club de Top 14", explique Régis Sonnes. Les joueurs cadres partis, ce sont les "jeunes talents issus de la culture narbonnaise", dixit Sonnes, qui devront faire remonter le club.

L'OBJECTIF: la montée

Un club qui descend pour la première fois de son histoire n'aspire qu''à une seule chose: remonter. Mais ce n'est jamais chose aisée de reprendre l'ascenseur dans la foulée d'une descente, même avec de l'ambition. Pau et surtout Toulon peuvent en témoigner. De plus, Narbonne n'est pas habitué aux joutes du Pro D2. "Le jeu y est très musclé devant, alors il faut apprendre à garder le ballon à tout prix, explique Régis Sonnes. Il faudra donc une adaptation rapide. En cas de débuts difficiles, il sera dur de venir se mêler à la lutte pour les accessits au Top 14.

LA STAR : Jean-Marie Bisaro

Comme d'autres, il est resté pour faire remonter le RCNM et s'est même réengagé pour deux ans. Pour sa quatrième saison au club, Jean-Marie Bisaro sera un leader pour les jeunes troupes plus qu'une véritable star. Son expérience (31 ans) est indéniable et c'est un élément important du dispositif narbonnais (23 matchs disputés en 2006-2007 et en 2005-2006). Il a d'ailleurs été le capitaine l'an dernier avant que le brassard ne soit confié à Laurent Labit puis à Dwayne Haare.

LE JOUEUR A SUIVRE: Raymond Starck

Très attendu pour faire oublier son compatriote Dwayne Haare, envolé ver Bayonne après une magnifique saison, Raymond Starck est un troisième ligne centre costaud (1m87, 103 kg). Il lui faudra sans doute un peu de temps pour s'acclimater car il est arrivé il y a une semaine seulement à Narbonne après avoir disputé les quarts de finale du championnat de Nouvelle-Zélande NPC avec Taranaki. Agé de 30 ans, il a signé pour deux ans.

LES DEPARTS QUI FONT MAL: Candelon, Rosalen, Haare,...

La descente en Pro D2 a entraîné un véritable exode. Et pas des moindres. Deux pointures du Top 14 déjà avec Julien Candelon, meilleur marqueur d'essais du championnat la saison dernière (12) et Cédric Rosalen, deuxième meilleur buteur avec 280 points derrière le Clermontois Brock James (350). Tous deux ont rejoint le voisin perpignanais. Autre départ de taille, Lei Tomiki, le prometteur troisième ligne australien de 24 ans qui marque beaucoup (9 essais !) parti faire les beaux jours de Castres tout comme Lionel Mazars, centre de 23 ans qui a connu sa première sélection avec les Bleus en juin, en Nouvelle-Zélande. Et que dire de Dwayne Haare, formidable n°8, capitaine après le limogeage de Laurent Labit, qui a pris la direction de Bayonne...