Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

La journée en questions

La journée en questions

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 11/01/2008 à 15:32
Que se passe-t-il à Béziers ? Aurillac peut-il distancer le FCG ? Le Racong-Métro en embuscade ? Tous les enjeux de la 11e journée du Pro D2 en quelques questions.
 

Aurillac peut-il distancer Grenoble ?

Qui aurait cru, en début de saison, que ce serait l'un des chocs de cette 11e journée ? Aurillac, promu, et Grenoble, pas passé loin de la relégation l'an dernier, sont pourtant solidement cramponnés à leurs places demi-finalistes après un tiers du championnat. Le quatrième qui reçoit le cinquième, ça sent toujours le souffre. Avantage aux surprenants Cantaliens, qui restent sur trois succès consécutifs, dont deux à l'extérieur, et qui n'ont failli qu'une fois à domicile, contre le Stade montois lors de la première journée. Mais Grenoble, longtemps accroché par le promu limougeaud à Lesdiguières la semaine dernière, voudra se racheter et ne compte pas se laisser distancer.

Blagnac et Pau se relèveraient-ils d'une nouvelle défaite ?

Il ne faut jamais dire jamais, mais l'avenir commence à sérieusement s'obscurcir à Blagnac. La défaite de la semaine dernière contre Aurillac – d'un point et à la dernière seconde certes – est la quatrième consécutive à Ernest-Argelès. Peut-être celle de trop, qui laisse le BSCR avec seulement quatre points en dix journées et un pied et demi en Fédérale. Pourra-t-il rattraper ce retard ? Le duo Mentières-Hueber, nommé début janvier, en est persuadé. Cela passerait nécessairement par une victoire contre des Palois pas au mieux eux non plus. Restés sur quatre revers, dont le dernier à domicile contre Agen, ils occupent une médiocre 12e place. Mais les choses sont loin d'être irrémédiables pour la Section, qui compte un match en moins que les autres et qui aura à coeur de réagir après la déconvenue agenaise.

Le Racing en embuscade ?

6e à deux points du 5e, Grenoble, et avec un match en moins, le Racing-Métro réalise un début de championnat sérieux. Ce week-end, il aura l'occasion de revenir dans le camp des demi-finalistes, voire de se positionner à la troisième place du Pro D2. Pour cela, il faudrait qu'Aurillac et Agen perdent, contre Grenoble et à La Rochelle, mais surtout que les Parisiens s'imposent contre Limoges à Colombes. Un scénario tout à fait envisageable, bien que l'Usal fasse preuve d'une belle vaillance à l'extérieur ces derniers temps. Le Racing visera même le bonus offensif. Pour l'obtenir, il pourra compter sur l'ancien deuxième ligne du Stade français David Auradou, qui jouera son premier match sous ses nouvelles couleurs après plus de quatre mois d'absence.

Que se passe-t-il à Béziers ?

7e à l'issue de la 10e journée, le demi-finaliste de l'an passé peine à lancer sa saison. Certes, l'ASBH compte un match de moins que les autres, mais ses prestations sont loin de convaincre. Car trop inconstantes surtout. De la déroute de la première journée contre Toulon (41-7) à la défaite louable contre Agen (15-12) en passant par la superbe victoire à Narbonne (20-7), le club héraultais alterne le bon et le moins bon. La semaine dernière, c'était plutôt du très mauvais avec la courte victoire contre Limoges au Stade de la Méditerranée (6-3). Que se passe-t-il à Béziers, qui a pourtant annoncé ses ambitions de remontée dans l'élite en début de saison ? "Il fallait que nous retrouvions un minimum de cohésion car il y a eu beaucoup de changements dans l'effectif, analysait le capitaine Olivier Sverzut pendant la trêve. Nous sommes en train de trouver nos marques en touche et en mêlée et les corrections dans le jeu ne tarderont pas à porter leurs fruits". Dès ce week-end à Tarbes pour une deuxième victoire à l'extérieur ?