Midi Olympique

L'inévitable Pichot

L'inévitable Pichot
Par Rugbyrama

Souvent effacé pendant la saison régulière, Agustin Pichot est devenu un spécialiste des phases finales. Le Racing l'a bien compris.

Agustin Pichot a 33 ans. Demi de mêlée au talent reconnu au niveau mondial, il est aussi un meneur d'hommes chevronné. La sélection argentine lui doit beaucoup dans ses derniers résultats avec notamment un podium acquis au détriment des Français lors de la dernière Coupe du monde. Génial d'autorité et de malice sur un terrain, homme de conviction et déterminé dans la vie, le joueur du Racing-Metro n'a jamais laissé indifférent et a marqué fortement la vie des clubs où il a évolué. Homme à tout faire du rugby argentin, Pichot a su s'imposer en Europe malgré un caractère entier peu évident à gérer pour ses entraîneurs. Entre mises au placard, coups de gueule, prises de position, le « Petit Napoléon » a souvent eu des relations particulières avec ses supérieurs. Une sorte de « je t'aime, moi non plus » qui a longtemps rythmé la vie du vestiaire du Stade français et fait fantasmer les observateurs.

Un match sur deux

Un seul essai... mais en finale

Mais si l'Argentin ne fait pas dans la quantité, la qualité est toujours au rendez-vous. C'est lui l'homme des rencontres importantes ou des matchs couperet. C'est lui sur qui on mise pour gagner les matchs serrés. Sa rage de vaincre et sa science du jeu en font un général indiscutable pour les batailles finales. Fabien Galthié lui a fait confiance la saison dernière avec bonheur puisque l'Argentin, grâce son seul essai de la saison, avait fait basculé la finale en faveur des Parisiens. Pierre Berbizier et le Racing Metro espère que l'histoire se répétera encore une fois. Que Pichot sera ce Napoléon de l'ovale.

0
0