Pro D2

Incroyables Montois

Au bout du suspense, Mont-de-Marsan a gagné son billet pour le Top 14 en gagnant la finale du Pro D2 32-23 face au Racing-Metro. Il a fallu les prolongations aux Montois pour s'imposer face à des Franciliens moins joueurs, qui passent à côté de leur objec

 
Incroyables Montois - Rugby - Pro D2Midi Olympique
 

Les Montois l'ont vérifié samedi : la chance sourit aux audacieux. Plein de verve et de hardiesse, ils ont déjoué les pronostics et empoché le dernier billet pour le Top 14, tant promis aux Franciliens. Moins réalistes mais plus joueurs, moins physiques mais plein de coeur, ils ont fait la différence par le jeu et par leur collectif au terme d'une finale complètement folle, conclue tout aussi follement par un essai de 100 mètres de Mazzoneto à la 103 minute de jeu alors que le Racing campait sur la ligne d'en-but adverse. 32-23, les jambes pleines de crampes et les visages écarlates, les Montois exultaient quand les Parisiens s'effondraient de chaleur et de chagrin.

La surprise montoise n'était donc pas une blague. Ce match fut à l'image de leur saison : surprenant, accroché et flamboyant. Le parti avait été pris de jouer, dès les premières minutes du match. Mais les Parisiens, en machine bien huilée, étaient les premiers à scorer, par une chandelle rattrapée dans l'en-but par Bobo (4e). Avec l'interception de Vakaola et un score de 12-0 à la 8e minute de jeu, tout Beaublanc pensait qu'ils ne feraient qu'une bouchée de leurs adversaires. Mont-de-Marsan ne s'avouait pas vaincu toutefois et continuait d'envoyer du jeu, récompensé par un essai de Genthieu (10e) après une passe du futur Racingman Suta, au-dessus du lot. La chaleur pesant, le rythme baissait un peu mais les intentions étaient toujours là, concrétisées par les deux buteurs. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score serré de 15-13 pour le Racing, alors à 14 (carton jaune de Qovu à la 34e).

Suspense jusqu'au bout

Incroyables Montois - Rugby - Pro D2 Dès le début de la deuxième mi-temps, les Montois perdaient leur buteur, Benat Arrayet. Jusque là approximatifs en conquête et dans la construction de leur jeu, ils faisaient face à l'adversité et Dutilh marquait le deuxième essai des siens à la 53e. Un très bon coup car c'était les Franciliens qui dominaient. Ils avaient même l'occasion de plier le match à la 72e après l'essai d'Hehea, tout juste entré en jeu, mais Wisniewski ratait la transformation des 22 mètres en face.

Le Racing avait raté le coche et n'existait pas durant les prolongations. Mont-de-Marsan prenait l'avantage à la 86e sur un essai de Cazeaux, excellent malgré sa passe interceptée par Vakaola en début de match. 27-23, les Landais tentaient de gérer mais les Ciel et Blanc, dont la montée était l'objectif affiché, se battaient jusqu'au bout. Ils campaient deux minutes durant sur la ligne d'en-but landaise alors que la sirène avait retenti. Le suspense était insoutenable. Puis Mazzoneto surgit. L'ailier jaune et noir récupérait le ballon dans un regroupement et s'en allait inscrire l'essai du scalp francilien. Les spectateurs de Beaublanc n'étaient pas nombreux, mais ils ont assisté samedi à un spectacle digne du Top 14. Digne d'une phase finale.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |