Pro D2

Béziers, la bonne affaire

Béziers réalise la bonne affaire de cette 17e journée en gagnant 12-11 à Grenoble. Le Racing-Metro, Toulon, Pau et Lyon ont fait le plein. Aurillac s'est enfin rassuré devant Narbonne.

 
Béziers, la bonne affaire - Rugby - Pro D2DPPI
 

Béziers poursuit donc sa série. Sa série originale de victoire arrachée sur le gong. Après Aurillac et Toulon, c'est Grenoble qui a pu mesurer toute la hargne qui habite le groupe de Saïsset. L'entraîneur biterrois a promis il y a peu que Béziers serait du bouquet final. La folle remontée de son équipe au classement au début de la phase retour lui donne pour l'heure raison.

C'est donc bien le gros coup de la journée du Pro D2 (en attendant les trois matchs de ce dimanche) et il est signé en grande partie Vidal qui a converti la pénalité de la gagne au bout du bout des arrêts de jeu sur la pelouse de Lesdiguière laissée complètement KO.

Du KO, il y en a eu aussi à Agen, pour le troisième ligne Jean Monribot (sorti à la 77e). Sous tension avant d'accueillir Bordeaux, les Agenais ont mis plus d'une mi-temps avant de prendre de l'air grâce à un essai de Narjissi. Mais cette rencontre fut aussi marquée par de nombreux, trop nombreux cartons jaunes, mais aussi rouge pour Seti Filo. Et les jaunes successifs de Narjissi et Koulémine permettaient aux Girondins d'aller chercher un précieux bonus défensif, 16-9.

La bonne affaire de la journée va à Béziers, mais Lyon n'a pas manqué son voyage à Limoges. Le carton plein 29-9 est quelque peu gâché par la blessure du troisième ligne Arnaud Dorier pour lequel on craint une fracture de la malléole à la cheville gauche.

Aurillac, à la peine depuis quelques semaines, a réussi à briser la spirale de la défaite. Les Cantalousse sont imposés de justesse sur leur pelouse face à Narbonne (26-20). Malgré un bon début de match, les locaux ont toujours été sous la pression des visiteurs à l'affût et qui ont réussi à inscrire trois essais, soit un de plus que les vainqueurs du jour.

Le Racing-Metro signe le carton de la journée en humiliant Tarbes (60-7). Les Parisiens ont marqué neuf essais sur leur pelouse de Colombes. Le pilier Paul Laussucq a réalisé un doublé et le trois-quarts centre Greg Goosen s'est offert un triplé. Les hommes de Philippe Benetton, avec un match en retard, sont toujours dans la course à la première place.

Avec son nouvel entraîneur-joueur Conrad Stoltz, la Section paloise a renoué avec la victoire avec brio sur sa pelouse devant Oyonnax qui n'arrive toujours pas à voyager, 37-16. Enfin pour clore cette première série de rencontres de la 17e journée, Toulon a, comme attendu, fait qu'une bouchée de Blagnac qui s'incline 38-9.

Pour Mont-de-Marsan qui va à La Rochelle ce dimanche, il n'y a donc plus la possibilité de doubler le RCT.

Eurosport
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |