Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Jeannard : "Pas fait ça pour nuire"

Jeannard : "Pas fait ça pour nuire"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 13/03/2007 à 11:10
Le Palois, Guy Jeannard, a été mis à pied par son club après avoir refusé d'entrer en jeu à l'occasion du match contre le Métro-Racing. Interview.

Pourquoi avez-vous décidé de ne pas entrer sur la pelouse face au Racing la semaine dernière ?

G. J. _ A dix minutes de la fin, j'étais en train de me préparer. J'aurais alors pu entrer sur le terrain d'autant que le match était plié et que nous avions le point de bonus en poche. Mais plus tard, lorsqu'on m'a appelé, j'avais arrêté mon échauffement. Je n'étais plus dans une bonne dynamique et je ne voyais pas l'intérêt de rentrer.

Cette attitude fait un peu de vous le « Cantona » du rugby ?

G. J. _ Mais ce n'est pas que je ne voulais pas entrer ! Les gars sur le terrain étaient en forme et je ne voyais pas ce que je pouvais apporter à l'équipe. D'autant qu'il faut savoir que lors des précédentes rencontres on m'a reproché de ne pas suffisamment amener en sortant du banc. En plus, en entrant à la 75e minute sans être dans le bon tempo, ce n'est pas l'idéal et tout peut arriver notamment au niveau des blessures.

Aujourd'hui, regrettez-vous cette attitude ?

G. J. _ Ce que je regrette ce sont les conséquences et les interprétations qui ont suivi. Je n'ai pas fait ça pour nuire à qui que ce soit. Je regrette que beaucoup le prennent de cette façon.

Vous avez écopé de trente jours de mise à pied. Comment percevez-vous cette sanction ?

G. J. _ L'entraîneur interprète mon attitude comme il le veut. Mais je trouve la sanction disproportionnée par rapport à la faute. Cela me semble démesuré et hors de propos. J'ai peut-être fait une faute, mais d'être mis à pied pendant trente jours, sans aucun salaire, je trouve ça démentiel. En plus, si toute la France du rugby sait que j'ai été sanctionné, je n'ai toujours reçu aucun courrier de la Section confirmant cette sanction. Les dirigeants m'ont prévenu en début de semaine, mais depuis, j'apprends les nouvelles par la presse.

Quid de votre avenir à la section Paloise ?

G. J. _ Pour ma part, je continue à faire mon boulot. D'après ce qui a été dit dans plusieurs journaux, la Section veut m'accompagner pour avoir la sortie que je mérite, comme ils disent&hellip Mais là encore, rien ne m'a été personnellement annoncé.