Pro D2

Déçus, pas abattus

Les Biterrois n'ont pas su se sortir d'une rencontre âpre et cadenassée par l'enjeu samedi en demi-finale contre Dax. Malgré leur domination devant et une défense sans faille, ils se sont compliqués les choses tous seuls. Mais retenaient surtout l'état d'

 
Déçus, pas abattus - Rugby - Pro D2Midi Olympique
 

Pas de larmes, pas de rage, peut-être même pas d'amertume. Tout juste des regrets. Les Biterrois n'étaient pas abattus samedi soir. Pourtant, c'est dur une défaite en demi-finale, surtout quand on possède la majorité des ballons et qu'on domine devant comme ce fut le cas. "Nous sommes déçus, c'est sûr, avoue Jean-Philippe Bonrepaux. Mais nous avons fait plus de fautes que les Dacquois et ils se sont montrés plus réalistes. Malgré tous nos efforts, c'était un jour sans, c'est tout."

Effectivement, quand les Landais prenaient tous les points qui se présentaient à eux, l'ASBH faisait souvent les mauvais choix. Dès le début de rencontre, à la 6e par exemple, quand Culinat jouait à la main une pénalité dans les 22 adverses et que le ballon était perdu dans le regroupement suivant. Il y eut aussi ce nombre incalculable d'en-avants, 12 en une mi-temps. "La pluie fine qui tombait n'a pas arrangé les choses", rappelle Bonrepaux. Mais il faut avouer que les arrières n'ont pas été la hauteur samedi après-midi, trop maladroits donc, ne parvenant jamais à bonifier les ballons sortis par leurs avants.

Un bon état d'esprit

Dernière explication de ce match que les Biterrois se sont gâchés tout seuls : l'indiscipline. Les vingt minutes passées à 14 ont pesé lourd dans le jeu. Que se serait-il passé si le troisème ligne Jérôme Labat, sorti sur carton jaune à la 31e, avait été de ce groupé-pénétrant qui avança de vingt mètres pour venir mourir dans les 22 dacquois sur un ballon gardé au sol faute de soutien ? Peut-être rien, peut-être quelque chose. "Nous avons mis beaucoup d'allant, beaucoup de coeur, peut-être trop, reconnaît Olivier Saïsset. Mais on ne peut pas reprocher aux joueurs de s'investir totalement dans un match comme ça."

Ce qu'on peut leur reprocher, c'est de n'avoir pas su gérer et ainsi concrétiser quand il le fallait. Le capitaine Jérôme Labat l'avoue : "Ce match est un peu à l'image de notre saison. Pendant les moments importants, nous avons fait des en-avants, des fautes..." Mais l'essentiel n'est pas là : "Je veux retenir notre bon état d'esprit. Nous avons mis du coeur, cela s'est vu sur les rucks ou en défense, où nous avons toujours avancé. Cela a été un gros combat et Dax a été meilleur."

Dax a mieux géré, c'est vrai. Pour Jean-Philippe Bonrepaux, "ce n'est déjà pas mal d'être arrivés en demies. Nous avons eu beaucoup de problèmes d'effectif cette saison". Dommage toutefois pour les Héraultais qu'après 20 journées passées dans les deux premières places du classement, ils échouent ainsi aux portes de la finale.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |