Premiership (Angleterre)

Retour gagnant pour Henson

Face aux Wasps ce dimanche dans l’enceinte de Wembley, l'international gallois Gavin Henson a enfin joué sous le maillot des Saracens après 21 mois d'absence. Entré à la 50e, l'ancien trois-quarts centre des Ospreys, absent pour blessures et dépression, a participé à la victoire de son équipe (13-6)

 
Retour gagnant de Henson - Rugby - Premiership (Angleterre)DPPI
 

La père Noël est passé dimanche pour Gavin Henson. Nous l'avions quitté le 21 mars 2009 sur les terrains des Ospreys, blessé à la cheville face à Gloucester lors de la demi-finale de l'EDF Energy Cup. Ce week-end, le joueur de 28 ans a enfin effectué son retour en championnat d'Angleterre sous les couleurs des Saracens après 21 mois de galère. Son cadeau ? Une entrée sur le terrain de Wembley pour les trente dernières minutes du match face aux Wasps. De quoi montrer aux 38 000 spectateurs qu'il est toujours aussi talentueux. Percutant en attaque et bon défenseur malgré deux plaquages ratés, l'ancien international polyvalent était très heureux en sortant du terrain : "C'était un très bon retour pour moi. Quelque chose d'impressionnant. Je me suis senti très bien sur le terrain. J'espère que cela pourra durer et que je pourrai débuter mon prochain match".

De la télé-réalité au rugby

Sous contrat avec les Saracens jusqu'à la fin de la saison, c'est son avenir sous le maillot gallois qu'il a en tête : "Je suis revenu au rugby afin de jouer pour mon pays. J'aimerais le faire dans le Tournoi des 6 Nations mais le temps est compté". Son objectif principal : participer à la Coupe du monde 2011. La seule compétition manquant au CV. Pour cela, il doit espérer retrouver son rugby et ne pas se blesser à nouveau. Car, entre le tendon d'Achille et l'aine, il n'a pas été épargné. Ses blessures accompagnées d'une rupture avec sa compagne, la chanteuse Charlotte Church, mère de ses deux enfants, l'ont fait sombrer dans une dépression. Au mois de juillet 2009, le Sun affirmait même qu'il souhaitait mettre un terme à sa carrière. Une fois la rumeur démentie, et toujours sous contrat avec Ospreys, il était courtisé par plusieurs clubs, comme les London Irish. Finalement, c'est avec les Saracens, club de la banlieue londonienne, qu'il s'est engagé au mois d'octobre dernier pour remplacer l'ouvreur Derrick Hougaard, indisponible plusieurs mois. Un retour presque inespéré puisque pendant son absence, c'est à la danse qu'il s'est mis en participant à l'émission de télé-réalité Scrictly Come Dancing.

Le début d'un nouveau cycle ?

Mieux dans sa tête, et mieux dans son corps, c'est un nouveau cycle qu'il compte bien démarrer sous les couleurs du pays de Galles. Avec en tête ses huit ans en sélection débutés à 19 ans face au Japon. Et ses deux grands chelems remportés en 2005 et 2008. Pour celui qui est capable de jouer arrière, centre et demi d'ouverture, il ne reste plus qu'à espérer que ses talents de rugbyman fassent plus de bruit que ses talents de danseur. Et pour le prouver, il lui reste peu de temps. Le Tournoi des 6 nations débute dans un peu plus d'un mois et la Coupe du monde 2011 dans neuf mois. Si jamais il n'est pas sélectionné pour le rendez-vous mondial, ce sera pour 2015. Henson conclut : "Je suis de retour et j'espère jouer encore huit ans au rugby".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |