Premiership (Angleterre)

Démission du patron de la Fédération anglaise

Un vent de crise souffle dans les hautes sphères du rugby anglais. En effet, le président de la RFU (la Fédération anglaise), Martyn Thomas, a présenté sa démission ce dimanche matin. Il conservera tout de même le poste de patron de l'organisation de la Coupe du monde 2015 en Angleterre.

 
Demission de M.Thomas - Rugby - Premiership (Angleterre)DPPI
 

Depuis ce dimanche matin, Martyn Thomas, en poste depuis 2005, n'est officiellement plus le président de la RFU. En effet, l'intéressé a présenté sa démission de poste à la Fédération après une réunion qui a eu lieu tôt dans la matinée de ce dimanche. Une réunion de quatre heures qui s'est déroulée au siège de la Fédération. Outre-Manche, les médias parlent déjà de la plus grande crise touchant le rugby anglais depuis 140 ans ! Tout a débuté il y a trois semaines avec l'ouverture d'une enquête sur la gouvernance de l'organisation. Et ce sont les résultats et le verdict de cette enquête, courant sur 52 pages, qui ont été discutés ce dimanche à Twickenham.

En fait, Martyn Thomas était sous pression depuis l'éviction en juin dernier de l'ancien directeur exécutif de la RFU, John Steele, un peu moins d'un an seulement après son arrivée. Thomas était ainsi remis en cause pour la manière désastreuse dont il avait géré cette affaire et son départ était réclamé par le chef de la commission de discipline de la RFU, le juge Jeff Blackett, auteur d'un rapport sur le départ de Steele. Thomas était visé par un vote de défiance au sein de l'institution. Pourtant, la majorité requise des deux tiers des voix n'a pas été atteinte lors de ce vote. Martyn Thomas n'a donc pas été poussé vers la sortie et aurait pu légalement conserver son poste. Il a préféré prendre les devants en partant de lui-même.

Le flou a tous les postes

Martyn Thomas a accepté d'être tout de même directeur exécutif de l'institution par intérim en attendant que la situation soit clarifiée. Surtout, il conserve ses prérogatives de patron du Comité d'organisation de la Coupe du monde 2015 en Angleterre et de représentant de la RFU auprès de l'IRB (la Fédération internationale de rugby). Et le Conseil de la RFU a choisi de confier le poste de président par intérim à Paul Murphy jusqu'à ce que soit organisée une Assemblée générale pour décider de la succession de Thomas. Constitutionnellement, cette Assemblée ne peut pas avoir lieu avant une durée de soixante jours.

Il n'en reste pas moins qu'à à peine deux mois de la Coupe du monde qui se déroulera en Nouvelle-Zélande, l'instabilité et le flou sont de rigueur dans les hautes sphères du rugby anglais. A ce jour, celui-ci n'a ni président permanent, ni directeur exécutif permanent, et il est toujours à la recherche de son premier directeur de la performance, un poste notamment refusé par Clive Woodward...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |