Icon Sport

RUGBY - PREMIERSHIP - Calendriers : Billy Vunipola évoque un éventuel "lock-out" (grève des joueurs)

Calendriers infernaux : Billy Vunipola évoque un éventuel "lock-out"
Par Rugbyrama

Le 15/09/2017 à 15:32Mis à jour Le 15/09/2017 à 16:12

PREMIERSHIP - Les joueurs de rugby sont-ils soumis à des cadences infernales ? Billy Vunipola, figure des Saracens et de l'équipe d'Angleterre, s'est exprimé à ce sujet dans le Times, évoquant une potentielle grève.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Billy Vunipola met la pression. Le n°8 des Saracens et du XV de la Rose s'est confié dans les colonnes du Times sur les calendriers intenables des joueurs de rugby professionnels. Et il met en garde contre une éventuelle future grève des joueurs si le nombre de matchs joués par les clubs ne diminuent pas.

Le troisième-ligne a révélé au Times que son corps ne pouvait plus supporter les exigences physiques imposées par les matchs en club et en sélection. Il estime que des actions drastiques doivent être menées si les joueurs veulent que la situation évolue. "Tout le monde se plaint que la fédération n'arrête pas de relever le salary cap mais on a besoin de plus de joueurs. Ce n'est pas pour l'argent, c'est par rapport à la charge de travail que l'on nous impose explique t-il avant de poursuivre : Ce qu'il pourrait se passer, c'est qu'on prenne exemple sur la NBA ou la NFL où ils avaient organisé un lock-out (tous les joueurs en grève et le championnat qui ne démarre pas tant que la ligue ou la fédération n'a pas accédé aux requêtes des joueurs, ndlr). Je ne dis pas que je serai à l'initiative de ce lock-out mais je sens qu'il est nécessaire que quelque chose de fort se passe pour que les costumes (les responsables des instances dirigeantes, ndlr) réalisent que nous sommes sérieux". Voilà un joli pavé jeté dans la mare du rugby anglais par l'une de ses têtes d'affiche.

0
0