Lawes - Northampton - Mai 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Premiership (Angleterre)

Northampton nouveau leader

Northampton nouveau leader

Par Reuters
Dernière mise à jour Le 02/10/2012 à 14:04 -
Par Reuters - Le 02/10/2012 à 14:04
Les Saints ont ravi la première place aux Harlequins battus à domicile par les Saracens. Worcester gagne pour la première fois depuis six mois. Sale et les London Irish sont au plus mal.

Les Saints sont désormais premiers du championnat anglais. Ils ont battu les Wasps 24 à 6 et bénéficient de la défaite à domicile des Harlequins face aux Saracens (18-16) pour ce qui constitue la performance du jour. Pourtant, le demi de mêlée international, Danny Care, a marqué le seul essai de la partie. C'était sans compter, en face, sur Owen Farrell qui a marqué six pénalités, comme un métronome. C'est la première fois de la saison qu'il est aussi heureux dans ses tentatives, on retiendra un plaquage extraordinaire de Rob Buchanan, talonneur remplaçant des Harlequins, qui a empêché Ashton d'aller à l'essai. Les Harlequins ont tout fait dans ce match, du bon et du mauvais. Le pauvre Nick Evans a manqué trois pénalités dans ses cordes: vraiment très inhabituel.

A Northampton, l'arrière néo-zélandais James Wilson a marqué deux fois, il fut l'homme du match en compagnie de Courtney Lawes, le deuxième ligne international: "Mais on peut faire mieux. Nous ne sommes pas encore sur un rythme de croisière", a commenté l'entraîneur des Saints, Jim Mallinder. Son équipe est la seule à compter cinq victoires en autant de rencontres.

Triplé pour Thompstone

Leicester est toujours aux aguets, les Tigres ont largement battu Exeter 30 à 8 avec un triplé du trois-quarts aile Adam Thompstone qui vivait sa première titularisation sous son nouveau maillot (il est arrivé à l'intersaison des London Irish).

C'était le jour de gloire à Worcester puisque les Warriors n'avaient plus gagné depuis le mois de mars. Ils ont infligé un sévère 35 à 11, dont quatre essais, à de bien pâles London Irish. Les vaincus ont subi deux cartons jaunes (Gibson, Tagicakibau) et craqué en fin de match après avoir limité les dégâts jusqu'à un quart d'heure de la fin (16-11). Chez les vainqueurs, on a vu aussi le gros travail du pack de Worcester: "On aurait dû gagner nos deux derniers matches à domicile, mais nous n'avions pas eu de chance. Là tout a fonctionné, nous avions bien étudié les London Irish. Nous savions où les prendre et tout a fonctionné, la touche, la mêlée, les mauls après touche...", a commenté l'ex-deuxième ligne de Toulon, Dean Schofield.

La mêlée de Sale en perdition

Les London Irish sont mal en points, mais ne sont pas lanterne rouge. C'est Sale qui a hérité de cette peu enviable place après avoir été surclassé par Bath (31-10) qui fêtait les adieux de Olly Barkley, auteur de seize points. Parmi les satisfactions, le pilier international David Wilson, auteur d'un essai en solo et quelques minutes auparavant, d'une énorme percée plein champ. Le pack de Sale est en perdition, il a encaissé un essai de pénalité sur mêlée enfoncée.

Outre celle des Saracens, la deuxième victoire à l'extérieur est à mettre au crédit de Gloucester chez les London Welsh (25-31). Mais les modeste "Exiles" ont remporté un point précieux dans la course au maintien grâce notamment à un essai de Franck Montanella. Mais ce sont bien les Cherry and White qui ont gagné dans le sillage de leur ouvreur Freddy Burns et de leur deuxième ligne Tom Savage, mais c'est le remplaçant Shaun Knight qui a marqué l'essai décisif après une contre-attaque de cinquante mètres bonifiée par le toujours électrique James Simpson-Daniell, 30 ans et dix sélections.