Premiership (Angleterre)

Finale Premiership 2013, Leicester-Northampton: Une finale sans état d’âme

La finale du championnat anglais, opposant Leicester à Northampton ce samedi, sera particulière pour nombre de joueurs. Les Tigres diront ainsi adieu à deux de leurs figures emblématiques, le pilier Martin Castrogiovanni et l’arrière Geordan Murphy. Mais ils ne s’en émeuvent pas pour autant.

 
Une finale sans état d’âme - Rugby - Premiership (Angleterre)DPPI
 

"Martin et Geordan, ainsi que quelques autres feront leur dernière apparition en tant que joueurs ou membres du club. Mais nous devons rester concentrés sur le match. Nous nous soucierons de l’image qu’ils laisseront après le match, que celle ci soit bonne ou mauvaise. Pour le moment, nous devons nous assurer que nos entraînements sont corrects, que notre attitude est correcte, et nous parlerons de ces joueurs plus tard." Les mots du manager de Leicester, Richard Cockerill, ne laissent aucune place à l’émotion. Et pourtant, il y a de bonnes raisons que celle-ci soit forte dans les cœurs : après quatorze saisons de bons et loyaux services, l’arrière irlandais, Geordan Murphy, fera ses adieux à son club de cœur. Les Tigres feront aussi leurs adieux à leur pilier à la crinière de lion, l’italien Martin Castrogiovanni, au club depuis 2006. Et pourtant. Ces deux vétérans ne sont même pas sûrs d’être sur la feuille de match. Logique, mais aussi cruelle, telle est la dure loi du sport et d’une finale.

La revanche de Ben Foden

Il est vrai qu’un rapide coup d’oeil à l’adversaire suffit à réfréner tout excès d’émotivité. "S’il est bien une chose que l’on ne peut sous-estimer chez les Saints, c’est bien leur dimension physique, pose Cockerill. Quand vous voyez des joueurs comme Tonga’uiha, Hartley, Mujati, Manoa, Lawes, ils sont de sacrés déménageurs." Vu sous cet angle...

Parmi les Saints, il est un joueur pour qui cette finale sera sûrement particulière : il s’agit de Ben Foden. Gravement touché à la cheville en septembre dernier, celui qui fut l’arrière du XV de la Rose a vécu une longue traversée du désert, manquant consécutivement les tests de novembre, le Tournoi des 6 nations, les tests de juin et enfin la tournée des Lions pour laquelle, sans blessure, il était logiquement pressenti. "J’ai vécu une année étrange, confie l’international. Ce fut ma première blessure grave, et elle m’a assommé, tant physiquement que mentalement." Un coup dur que le joueur à su surmonter : "Je me sens maintenant à 100%, et je suis sûr de ma cheville. Je n’ai qu’une envie : répondre aux critiques et partir en Argentine où je ferai tout pour retrouver la maillot avec le numéro 15 dans le dos." Les Tigres sont avertis...

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |