Notre XV de la 2e journée de Top 14Dernière mise à jour : 08/25/2014
 
Utilisez les flèches de votre clavier pour naviguerBalayez de gauche à droite pour naviguer  
15. Scott SPEDDING (Bayonne) - Transparent contre Toulon, l'arrière bayonnais a retrouvé ses jambes de feu contre Oyonnax. Cela donne deux essais et pas moins de quatre franchissements.Icon Sport14. Teddy THOMAS (Racing) - Son équipe a fait un voyage à vide en Gironde mais l'ailier francilien a su tirer son épingle du jeu, avec desu essais à son compteurs et des courses tranchantes.Eurosport13. Anthony TUITAVAKE (Montpellier) - Grosse activité pour le centre du MHR, l'un des rares à briller contre Grenoble. 40 mètres parcourus avec ballon, un franchissement, quatre défenseurs battus et six plaquages. Complet.Icon Sport12. Gaël FICKOU (Toulouse) - Au sein de la cavalerie haut-garonnaise, le centre international a été le principal détonnateur, perçant trois fois (six défenseurs battus) et se retrouvant à la conclusion du premier des quatre essais toulousains.Icon Sport11. David SMITH (Toulon) - Ses statistiques parlent d'elles-mêmes: 4 franchissements, neuf défenseurs battus, 211 mètres parcourus ballon en mains et deux essais. Enorme.Icon Sport

Passer la publicité

 
 
10. Camille LOPEZ (Clermont) - Première titularisation à la tête de l'attaque clermontoise et belle copie rendue par Lopez. Et dans un match haché, il s'est distingué en passant 18 des 21 points de l'ASM, prenant comme il faut la suite de Parra, maladroit.Icon Sport9. Jean-Marc DOUSSAIN (Toulouse) - Derrière un pack qui a concassé celui de Castres, le demi de mêlée de Toulouse a évolué dans un fauteuil. Physiquement, il a gagné de nombreux duels. Il marque un essai et en offre un à Médard sur une merveille de passe au pied.Icon Sport8. Sergio PARISSE (Stade français) - Comme par hasard, son retour coincide avec les bons résultats du club parisien. Une vista et une classe intactes. 26 ballons joués, 92 mètres parcourus et trois passes après-contact. Du haut niveau.Icon Sport7. Virgile BRUNI (Toulon) - Son vrai-faux départ à Perpignan ne l'a pas perturbé. Et depuis le début du Top 14, il vient d'enchaîner deux titularisations pour autant de bonnes copies. Contre La Rochelle, il a marqué un bel essai après une magnifique accélération.Icon Sport6. Sylvain NICOLAS (Stade français) - Précieux dans les airs mais aussi en défense (10 plaquages, meilleur de son équipe). Il ne s'est pas échappé dans le combat au sol face au Lou.Icon Sport

Passer la publicité

 
 
5. Jandre MARAIS (Bordeaux-Bègles) - Un énorme travail de sape. Indispensable au coeur de la conquête bordelaise. Il fallait bien ça pour contenir les assauts du pack francilien. Icon Sport4. Loïc JACQUET (Clermont) - A Brive, Clermont savait qu'il allait être question de combat. Loïc Jacquet a bien capté le message et s'est mis au diapason. Intéressant en touche et en défense (10 plaquages).Icon Sport3. Davit ZIRAKASHVILI (Clermont) - Des reins d'acier. Mais ça, on le savait déjà. La première ligne de Brive a souffert devant la puissance du Géorgien, qui a martyrisé tour à tour Shvelidze et Coetzee. 74 minutes de bon niveau.Icon Sport2. Corey FLYNN (Toulouse) - La solution aux soucis de Toulouse en conquête ? Peut-être bien. L'ancien All Black, arrivé quelques jours avant la réception de Castres, a réussi un 9/9 sur ses lancers en touche et a largement contribué à la domination en mêlée fermée. Prometteur.Icon Sport1. Aretz IGUINIZ (Bayonne) - Une grosse tenue en mêlée face au pack d'Oyonnax et une belle mobilité pour être au soutien de ses partenaires, séduisants et qui ont glané le bonus offensif contre l'USO.Icon Sport