DPPI
 
Article
commentaires
Nos Experts

Lomu: "Les Tonga, tête haute"

Lomu: "Les Tonga, tête haute"

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 29/09/2007 à 13:32
Pour Jonah Lomu, les Tonguiens peuvent être fiers de leur Coupe du monde. Ils ont encore tout donné contre l'Angleterre vendredi.

"J'ai toujours pensé qu'Angleterre-Tonga serait une vraie bataille. Une rencontre entre David et Goliath. En marchant vers le Parc des Princes vendredi soir, on sentait une certaine tension chez les supporters anglais contrairement à ceux des Tonguiens, excités et impatients de voir cet affrontement. Le fait d'avoir accroché les Sud-Africains a été une source de motivation supplémentaire pour les Aigles de la mer. Les Tonguiens ont effectué leur Haka sur la ligne médiane face à des Anglais regroupés à un mètre à peine. Alors que les supporters anglais couvraient le chant guerrier avec " Swing Low, Sweet Chariot", les Tonguiens ont avancé vers les Anglais, Inoeke Afeaki se retrouvant même les yeux dans les yeux avec un adversaire. Le ton du match était donné. Une bataille pour la survie.

Les Tonga ont mieux démarré que les Anglais avec des ballons portés et une belle résistance aux plaquages. Une faute anglaise a permis à Pierre Hola de marquer les premiers points ce qui a renforcé la confiance des Tonguiens. Jonny Wilkinson a ensuite remis les deux équipes à égalité mais pas pour longtemps. Le premier essai des Tonguiens est venu d'un ruck où ils ont été capables de franchir à chaque fois la ligne d'avantage pour finalement envoyer à l'essai le trois-quarts centre Hufanga. J'ai vraiment été impressionné par le jeu à la main des Tonguiens en première période.

Les Anglais ont répondu de la meilleure des manières. Jonny Wilkinson a eu le nez creux avec son long coup de pied croisé dans l'en-but pour Paul Sackey. L'ailier du XV de la Rose a étalé sa vitesse de pointe sur ce coup-là. Après le drop de Jonny Wilkinson, qui a permis à l'Angleterre de passer devant pour la première fois (11-10), Sackey a réalisé le doublé en interceptant un ballon à quelques mètres de ses 22. Au retour des vestiaires, les Anglais ont enfin compris comment mettre la pression pour forcer les Tonguiens à jouer au pied. Et comme ils ont été plutôt défaillants dans ce secteur, les Anglais ont pu bénéficier de bons ballons d'attaque.

La botte de Jonny Wilkinson a offert de l'air avant que Matthew Tait et Andy Farrell n'inscrivent deux autres essais. Le score de 36-20 reflète finalement bien cette rencontre. Les Tonguiens ont fait tout ce qu'ils ont pu et donné tout ce qu'ils avaient. Ils peuvent quitter cette Coupe du monde la tête haute, fiers d'eux. Leur niveau de jeu a nettement progressé. Ils l'avaient déjà prouvé face à l'Afrique du Sud. De son côté, l'Angleterre va maintenant affronter l'Australie en quarts de finale dans ce qui sera sans doute le match le plus rugueux du tournoi. Les Wallabies se sont qualifiés sans faire de bruit, avec des prestations convaincantes. Ce match s'annonce vraiment excitant."