Nos Experts

Lomu: "Bula Fidji!!"

Jonah Lomu a profité de son premier jour de repos pour regarder toutes les rencontres de ce samedi avec un coup de coeur pour les Fidji.

 
Lomu: "Bula Fidji!!" - Rugby - Nos ExpertsDPPI
 

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE

Hier, c'était mon premier jour de repos depuis mon arrivée en France. Entre les différents engagements, les articles, les visites, les interviews, les repas, les voyages... je n'avais pas arrêté une seconde. D'avoir un jour off était super et j'ai de surcroît pu voir de bons matchs.

Le premier match du jour était Nouvelle-Zélande-Roumanie et tout le monde attendait une lessive. La partie a commencé comme on pouvait s'y attendre, mais les points ne sont pas venus aussi facilement que prévu. Les Roumains ne visaient pas la victoire sur les Néo-Zélandais, mais ils les ont obligés à faire le travail. L'entrée en jeu des joueurs sur le banc à la 57e minute a donné un impact considérable sur la partie, notamment avec Richie McCaw qui a une nouvelle fois démontré pourquoi il est le meilleur 7 au monde et pourquoi je pense qu'il est l'une des stars de cette Coupe du monde. Il a posé le jeu, pris le contrôle et dominé la partie. Cela fait une grande différence chez les Blacks.

Les Roumains ont joué avec coeur et passion. Ils étaient très physiques et ont produit un gros jeu devant. Ils doivent être salués à la hauteur de leurs efforts après avoir joué le Portugal il y a seulement 4 jours. Ce n'est pas évident de préparer un match face aux Blacks en seulement quatre jours. Leur unique essai signé Marius Tincu est venu récompenser le très bon jeu de leur pack.

Ce n'était pas une partie raffinée de la part des Néo-Zélandais malgré les 13 essais et les 85 points. Après avoir marqué 46 essais en phase de poule, on ne devrait pas cacher sa joie, mais je connais Graham (Henry) et il exigera la perfection de ses joueurs. Il a déjà admis qu'il y a un grand nombre de points qui devront être améliorés. Il est inquiétant d'arriver en quarts de finale sans avoir réellement connu d'opposition.

Le second match de la journée nous a offert une autre victoire des Aussies qui ont terminé premiers de leur poule. La partie, qui s'est déroulée dans d'atroces conditions atmosphériques à Bordeaux, était leur dernière avant d'affronter les Anglais en quarts de finale. Le fait que les Australiens aient aligné une équipe bis prouve qu'ils s'attendaient à une victoire facile. Ce n'est rien de dire que les Canadiens ne leur ont pas facilité la chose. Cela leur a pris pas moins de 20 minutes pour inscrire le premier essai et une heure avant de prendre le contrôle définitif de la partie. Il y a eu de grands moments de rugby, Lote Tuqiri a joué superbement et un très bon coup de pied de Julian Huxley a amené le premier des deux essais de Mitchell dont le total s'élève maintenant à 7. Le score final signifie la fin de la compétition pour le Canada, qui doit être déçu de ne pas avoir remporté la moindre victoire. Il peut toutefois être fier de sa performance du jour pendant laquelle les joueurs ont tout donné.

Galles-Fidji fut un match fantastique, avec du jeu pendant 80 minutes. C'était passionnant jusqu'au coup de sifflet final, quel match ! Le niveau des deux équipes était très proche, même si lors de la première période les Fidjiens ont su capitaliser les fautes des Gallois avec un flair tout fidjien. Quand il y a eu 25-3 pour les Fidji, les Gallois semblaient sonnés. Le pays de Galles est revenu à 25-10 grâce à un jeu brillant de Shane Williams qui a marqué un superbe essai montrant à quel point il est léger et rapide. Je lui donne un bon 8/10 pour son plongeon !

Les Gallois ont réalisé une folle remontée avec 3 essais en 15 minutes et ont pris enfin l'avantage à la 50e minute en exploitant à fond leur supériorité numérique. Le jeu semblait avoir changé en faveur des Gallois qui avaient repris le contrôle, mais ce n'était que pour un moment. Les Fidji ne lâchaient rien au retour de leur 15e homme et ils ont remis la pression pour reprendre l'avance à 31-29. Dans le dernier quart d'heure, cela se voyait que les Fidji avaient foi en leurs possibilités de l'emporter. Des joueurs comme Rabeni et Delasau ont fait des ravages dès qu'ils touchaient le ballon, défiant la défense galloise et franchissant la ligne d'avantage dès que l'équipe en avait besoin. Les dernières minutes du match ont montré une charge des Fidji sur la ligne galloise créant un maul derrière Delasau qui a été rattrapé in extremis par Martin Williams. Une balle rapide pour un dernier essai des Fidji pour s'octroyer la victoire et confirmer leur place en quart de finale contre l'Afrique du Sud.

Ce match a montré le meilleur du rugby, les deux équipes jouant librement, laissant libre court à du rugby innovant, avec passion, coeur et détermination... Tout ce qui contribue à donner un grand match. Je dois dire que c'était certainement l'un des plus beaux moments de l'histoire du rugby fidjien ce qui renforce à quel point il est malheureux de voir un joueur du calibre de Nicky Little, qui a tellement contribué à la victoire des siens, blessé très sérieusement à un genou.

La dernière rencontre du jour entre l'Ecosse et l'Italie n'a pas été decevante. C'était une partie très intense avec un énorme enjeu pour les deux formations. La première mi-temps a été très serrée avec deux grosses prestations en défense. Les deux équipes ont poussé à la limite la règle du hors-jeu et l'agressivité dans les rucks était impressionnante. Les Italiens ont concédé des pénalités inutiles avec des fautes techniques indésirables offrant ainsi des points. Le score à la mi-temps était de 12-10 pour l'Ecosse avec l'ensemble des points inscrits par Paterson et les Italiens s'en sortant par un très bel essai de Troncon. C'est un grand joueur qui a obtenu plus de 100 sélections pour l'Italie, quelque chose qui n'est pas courant de nos jours.

La deuxième période ne pouvait pas être plus intense et la victoire était dans l'air pour les Italiens. Cependant, ils ont pris de mauvaises décisions individuelles,c e qui a rendu leur tâche plus compliquée. Ils ont tout donné mais en vain et je sais à quel point ils ont été incroyablement déçus. Il y a eu des périodes surtout lors du dernier quart d'heure pendant lesquelles ils ont eu la possession et ils ont opté pour jouer au pied alors même qu'ils étaient dans la zone d'attaque. Cela leur a coûté le match à mon avis. L'Ecosse a défendu les dix dernières minutes. Ils ont joué un jeu simple et cela leur a offert la victoire. Cela m'a un peu rappelé ce que les Anglais ont fait face aux Tonga. Félicitations aux Ecossais pour leur qualification en quarts de finale.

J'ai aimé : Voir les Fidji se qualifier, ce qui représente la plus grosse surprise du tournoi. Félicitations Fidji... Bula !!!

J'ai Aimé (2) : Voir la Roumanie jouer avec tant de coeur et de passion et de la voir récompensée avec un essai.

J'ai pas aimé : Le fait que toutes les équipes ne soient pas sur un pied d'égalité, avec certaines petites équipes jouant trois matchs en onze jours ce qui complique considérablement la préparation.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |