Olivier Magne - Icon Sport
 
Mondial -20 ans

Mondial U20, Bleuets - Olivier Magne: "L'objectif, c'est d'être champion du monde"

Magne: "L'objectif, c'est d'être champion du monde"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 09/06/2014 à 11:58 -
Par Rugbyrama - Le 09/06/2014 à 11:58
L'entraîneur des avants de l'équipe de France des moins de 20 ans, Olivier Magne, ne cache pas l'ambition du groupe de remporter le titre suprême en Nouvelle-Zélande, où se dispute actuellement le Mondial. Mardi les Bleuets, invaincus, disputent leur dernier match de poules contre le pays de Galles pour une place en demi-finale.
 

Quels sont les motifs de satisfaction que vous retirez de vos deux premiers matches contre l'Irlande et les Fidji ?

Olivier MAGNE: Sur le premier match de l'Irlande, c'est de bien être entré dans la compétition. Ce n'était pas facile de retrouver quelques automatismes après deux mois et demi sans se voir. Après, c'est la première victoire (19-13) qui a été confirmée contre les Fidji (37-5). Ça a permis aussi de voir des joueurs puisqu'on a alterné sur les deux matches.

De l'indiscipline et des soucis en mêlée avaient été constatés contre les Irlandais. Ces deux points ont été nettement améliorés contre les Fidjiens...

O.M.: On a eu affaire à une mêlée irlandaise assez performante. On s'est mis à la faute, on a eu du mal à s'adapter collectivement à cette bonne mêlée. Après, on a bien réagi face à la mêlée fidjienne qui n'était pas du même acabit. Les Fidjiens ont une mêlée relativement faible mais ça nous a permis aussi de travailler sur ce secteur et d'essayer des choses qui nous permettront de mieux répondre aux mêlées suivantes, notamment celle de Galles qui est meilleure encore que celle de l'Irlande. On s'attend à pas mal de travail face à cette mêlée galloise, ça va être relativement compliqué.

" Une équipe avec une belle maturité"

Est-ce que vous pensez que le Grand Chelem réalisé cet hiver a apporté davantage de sérénité et de confiance aux joueurs dans l'approche des rencontres ?

O.M.: Tout à fait. Le mot essentiel, c'est la confiance. Les victoires ont rassemblé le groupe. C'est une équipe avec une belle maturité. Il n'y a pas de joueurs hyper talentueux, mais c'est un groupe qui est présent, qui travaille avec humilité, ce qui est intéressant. Ce sont des joueurs qui ont bien la tête sur les épaules. Ça donne pas mal de confiance à l'approche des matches et puis on leur donne le droit de se tromper. Ils jouent en toute sérénité.

Dans cette Coupe du monde, les matches sont très rapprochés les uns des autres. C'est important de gérer les temps de jeu au niveau de l'effectif...

O.M.: Oui. On l'a fait contre l'Irlande où on a changé la première ligne à la fin de la première mi-temps. C'est une compétition très éprouvante. ll y a très peu de repos entre les matches, on joue tous les quatre jours. Il faut essayer de jongler au mieux avec les temps de jeu des uns et des autres pour arriver le plus frais possible le plus loin possible. C'est ce qu'on essaie de prendre en compte mais ce n'est pas évident.

" C'est un groupe étonnant, ambitieux"

Ce mardi, vous jouez votre qualification contre le pays de Galles dans votre dernier match de poule. Qu'attendez-vous de vos joueurs sur cette rencontre au delà de la victoire ?

O.M.: On attend que cette équipe réponde intelligemment à ce qui va lui être proposé. Qu'elle s'adapte le mieux possible aux conditions qui vont être difficiles. Il a énormément plu aujourd'hui (lundi, NDLR), ça va sans doute être la même chose demain (mardi). Il faut qu'on soit irréprochables sur les fondamentaux, qu'on soit précis sur les secteurs que sont la conquête, la défense. On leur demande de jouer très simple mais de façon très précise. Si les joueurs arrivent à faire ça, il y a de grandes chances de se retrouver dans les meilleures conditions.

Avec une victoire, vous atteindriez le dernier carré qui est un peu votre objectif, non ?

O.M.: Non, l'objectif du groupe, c'est d'être champion du monde. C'est un objectif qui me plaît bien, qui est plein d'ambitions. Ça se prépare match après match, c'est comme ça que les joueurs veulent le préparer. C'est un groupe étonnant, ambitieux, qu'on essaie de guider, de préparer au mieux pour l'objectif qu'il s'est fixé.

Qu'est-ce que vous essayez d'amener aux joueurs pour qu'ils continuent de progresser ?

O.M.: Nous (le staff technique) on est un peu, je dirai, des accélérateurs de jeu. A travers notre expérience, on essaie de leur dire qu'il y a des choses qu'on peut améliorer très rapidement par le retour qu'on a avec eux sur le terrain. De leur expliquer quelques petites choses pour gérer leur stress, sur comment se servir de ce stress pour être encore plus performant et surtout leur faire prendre conscience des attentes du haut niveau. On leur dit de jouer le plus simple possible de façon très précise en mettant de la conviction, la plus grande détermination, mais en gardant toujours à l'esprit que c'est un jeu; qu'ils prennent du plaisir sur le terrain et qu'ils gardent des souvenirs mémorables.

François Fontaine lors de France Fidji (photo IRB)
François Fontaine lors de France Fidji (photo IRB) - Other Agency
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×