Geoffrey PALIS - 22.06.2011 - France - Icon Sport
 
Mondial -20 ans

Les Bleuets ont craqué

Les Bleuets ont craqué

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/06/2011 à 10:56 -
Par Rugbyrama - Le 23/06/2011 à 10:56
Les Bleuets passent à côté d'une première finale de Mondial en s'inclinant en demi-finale face à l'Angleterre (33-18). Très joueuse, trop peut-être, l'équipe de France a commis trop de maladresses pour prendre à revers une équipe anglaise réaliste et qui a pris le dessus sur le plan physique.
 

Le rêve est passé pour l'équipe de France des moins de 20 ans, et ce n'est pas faute de s'y être accroché avec courage. Mais cela n'a pas suffi pour venir à bout des Anglais, vainqueurs du dernier Grand Chelem. L'Angleterre disputera dimanche sa troisième finale de Coupe du monde alors que les Français tenteront de monter sur le podium pour la première fois de leur histoire.

Difficile de s'exprimer sans ballon. Avec une possession largement en faveur des Anglais en première période, les Bleuets ont dû se contenter de défendre, avec plus ou moins de réussite, car l'ouvreur adverse George Ford était insaisissable, coordonnant à merveille le jeu du quinze de la Rose. La ligne défensive tricolore compensait tant bien que mal les espaces mais elle craquait à deux reprises (5e et 37e). Pourtant, le score à la pause n'était pas alarmant grâce notamment à un superbe mouvement sur une rare attaque française. Le pilier Sébastien Taofifenua finissait l'action en force au pied des poteaux (8e). A la mi-temps, les Bleuets n'accusaient que trois points de retard (13-10).

Faiblesse en mêlée

Un retard comblé dès le retour des vestiaires grâce à une pénalité de Jean-Pascal Barraque (46e). Des points qui remobilisaient les Français, bien plus performants en défense pour bénéficier de quelques ballons de récupération intéressants. Un regain de confiance qui se soldait par un essai de l'ailier Marvin O'Connor, après un superbe une-deux avec Jean-Marcellin Buttin dans le côté fermé (51e). Un répit de courte durée car les Anglais reprenaient d'assaut le camp français et trouvaient l'ouverture seulement cinq minutes après l'essai tricolore. C'est l'intenable arrière Ben Ransom qui s'infiltrait en bout de ligne. Surtout, la mêlée française démontraient quelques signes de faiblesses inquiétants. Les Bleuets étaient sanctionnés à deux reprises dans ce secteur et George Ford ajoutait six points pour donner huit points d'avance à son équipe à six minutes du coup de sifflet final. Pourtant, les joueurs de Philippe Boher et David Aucagne ne voulaient pas céder. Buttin s'arrachait mais ne pouvait entrer dans l'en-but en raison de la protection du poteau. Sur le reversement, Jean-Pascal Barraque aplatissait en coin mais l'arbitre signalait un en-avant sur la dernière passe de Clément Bourgeois (77e). Un dernier coup du sort après les trois cuillères anglaises qui avait annihilé trois occasions d'essai pendant la rencontre, symbolisant ce petit brin de réussite qu'il a manqué aux Bleuets pour s'imposer dans cette demi-finale.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×