France Argentine - Mondial -20 ans - 4 juin 2012 - Other Agency
 
Mondial -20 ans

La gifle pour les Bleuets

La gifle pour les Bleuets

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/06/2012 à 09:30 -
Par Rugbyrama - Le 05/06/2012 à 09:30
Les Bleuets tombent d’entrée face à l’Argentine dans la Coupe du monde des moins de 20 ans (18-15). Ils se compliquent sérieusement la tâche pour atteindre les demi-finales de la compétition, leur objectif initial. Mais promettent de ne rien lâcher.
 

Une désillusion. La France -20 ans est tombée d’entrée lors de son Mondial qu’elle dispute en Afrique du Sud à Cape Town. Elle chute de haut, piégée par une surprenante équipe d'Argentine que personne n’attendait à ce niveau. La Coupe du monde des jeunes français a d’ailleurs démarré sur un coup dur. Dès la troisième minute, le deuxième ligne du Stade toulousain, Bastien Chalureau, sur un plaquage argentin, se blessait sévèrement au genou droit. Il passera des examens mardi matin, mais des ligaments sont touchés et sa Coupe du monde est d’ores et déjà terminée. Ce qui n’a pas refroidi, dans un premier temps, ses partenaires. Privés de ballon, acculés en défense, ils se contentaient de rapines, quelques munitions récupérées sur des maladresses argentines, pour mettre à la faute le rideau adverse. Une, deux, trois, jusqu’à cinq pénalités du demi de mêlée montpelliérain, Eric Escande, faisaient gonfler le score, sans que les attaquants bleus ne soient jamais mis en évidence. Les Bleus profitaient aussi des points laissés en route par Poet, capitaine et demi d’ouverture des Pumitas.

Ne pas abandonner

A leur défaillance au pied, les Argentins décidaient d’insister à la main, et après avoir pilonné la défense française, ils la faisaient finalement céder par leur excellent numéro 8 Isa. Malgré tout, la France regagnait les vestiaires en tête. Son entame de seconde période était d’ailleurs prometteuse. Sur un énième turn over, le flanker Galletier trouvait enfin une brèche que les Français ne parvenaient pas à convertir en points. Leur chance était passée. "Dans cette catégorie, confiait Gérald Bastide, après la rencontre, les choses basculent très vite dans un sens ou dans l’autre. Il faut savoir tuer le match, sans quoi, on se fait souvent punir. C’est ce qui est arrivé". Face à l’agressivité argentine, à cause aussi d’une superbe relance de l’arrière gaucho, Cordero, conclue entre les poteaux par le centre Cappiello, la défense française a cédé une seconde fois. Et l’adresse retrouvée de Poet a fini d’avoir raison des Bleuets. “C’est une belle gifle, concéda Bastide, mais rien n’est fini. Nous ne sommes pas éliminés. Dans notre malheur, nous récupérons le bonus défensif. Si l’on gagne nos deux prochaines rencontres, dont une bonifiée, cela pourrait suffire pour se qualifier en demi-finale. Nous avons montrer notre plus mauvais visage, nous ne pouvons faire que mieux.” Dès le coup de sifflet final, faisant fi de la joie argentine, les Français se sont regroupés autour de Fabien Pelous, leur manager, à peine arrivé de France. Tous se sont promis de ne pas abandonner. Il faudra se rattraper dès vendredi face à l’Ecosse.

Fiche technique

A University of Western Cape Stadium_ Argentine bat France 18 à 15. (M-T : 5-15)

FRANCE : 15. Platon (Biarritz) ; 14. Fuster (Bayonne), 13. Yobo (Aurillac) (23. Martin (Toulon) 57e), 12. Danty (Stade français), 11. Artru (Montpellier) (20 Laugel (Racing Metro) 73e) ; 10. Selponi (Montpellier) (22. Otazo (Bayonne), 63e), 9. Escande (Montpellier) (21. Quiniou (Dax), 58e); 7. Galletier (Montpellier), 8. Chateau (cap.)(Stade toulousain), 6. Derrien (Bourgoin) ; 5. Jedraziak (Clermont), 4. Chalureau (Stade toulousain) (19. Gayraud (Usap), 3e); 3. Cotet (Usap) (17. Fresia 45e), 2. Carbou (Usap) (16. Fidinde (Clermont), mt), 1. Taofifenua S. (Usap) 18. Poirot (Brive), mt).

Points: 5 pénalités Escande (5e, 13e, 20e, 28e, 29e)

ARGENTINE : 15. Cordero; 14. Nougues, 13.Brex, 12. Cappiello, 11. Finco (21. Paz 52e) ; 10. Poet (cap.), 9. Ezcurra; 7. Matera, 8. Isa, 6. Oberti (23. Casado, mt) ; 5. Guillemaín, 4. Ramella (19. Parada Heit 77e); 3. Diaz (16. Sambran 59e), 2. Iglesias (17. Lefort 78e), 1. Garcia Botta.

Non entrés en jeu : 18. Sanchez 20. Ambrosio 22. Ruiz

Points: 2 essais Leandro Ramella (23e), Cappiello (54e), 1 transformation Poet (54e), 2 pénalités Poet (63e, 67e)

Exclusion temporaire: France: Danty (67e, faute technique)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×