Matches Amicaux

Usap - Bertrand Guiry: "Une énorme fierté"

Nommé capitaine de l’Usap cette semaine en vue de la saison prochaine, Bertrand Guiry a confié qu’il était fier d’endosser ce rôle, même s’il est conscient que la tâche sera lourde à assumer.

 
Guiry: "Une énorme fierté d'être capitaine de Perpignan" - Rugby - Matches AmicauxMidi Olympique
 

Comment s’est passée l’annonce de votre capitanat cette semaine ?

Bertrand GUIRY: Les entraîneurs l’ont annoncé devant le groupe après s’être entretenus avec plusieurs joueurs durant la semaine. Je trouve ça bien qu’ils aient rapidement communiqué leur décision, car cela évite que tout le monde cogite trop longtemps. C’est vraiment une énorme fierté, même si je le redis, ce n’était pas une obsession. Après, c’est vrai que je faisais partie des joueurs pressentis depuis quelque temps pour remplir cette mission. Comme Marc me l’a dit, être nommé capitaine c’est une chose, mais le devenir en est une autre.

Quel type de capitaine allez-vous être ?

B.G: C’est difficile à dire. Ce qui est sûr c’est que je m’inspirerai des joueurs que j’ai eu l’occasion de côtoyer et qui occupaient cette fonction. Nicolas Mas, Olivier Olibeau, ou même Bernard Goutta qui fut mon entraîneur, vont évidemment m'inspirer. Mais je pense que c’est encore trop tôt aujourd’hui pour se projeter sur quel capitaine je serai.

Vous sentez-vous investi de responsabilités supplémentaires ?

B.G: Evidemment, étant né ici et ayant supporté l’Usap depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours rêvé d’être le capitaine de Perpignan, même si cela n’a jamais constitué un objectif à part entière. C’est un rêve qui se réalise, mais encore une fois le plus dur sera d’assumer ce rôle et de répondre aux attentes des entraîneurs et du groupe.

Avez-vous peur que ce nouveau rôle vous inflige une pression supplémentaire?

B.G: Je suis conscient de toute la difficulté de cette tâche, j’en ai d’ailleurs parlé avec les entraîneurs. J’ai assumé ce rôle à quelques reprises la saison dernière ce qui va me permettre de mieux appréhender la chose. Je sais qu’il y a un risque mais je vais tâcher de rester focalisé sur mes performances.

À 25 ans, vous allez être un jeune capitaine. Cela va-t-il changer quelque chose ?

B.G: Oui, c’est un petit peu particulier car je serai le capitaine de joueurs plus expérimentés et plus âgés, mais cela ne va pas changer mon rapport avec l’effectif, je continuerai toujours d’écouter les joueurs d’expérience.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |