Guillaume Vilaceca, nouveau capitaine de Perpignan - 20 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Matches Amicaux

Pro D2, Perpignan - L’Usap a trouvé la bonne carburation

L’Usap a trouvé la bonne carburation

Par Julien PUYUELO
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/08/2014 à 14:39 -
Par Julien PUYUELO - Le 15/08/2014 à 14:39
Pour son deuxième et dernier match de préparation, l’Usap s’est rassuré en disposant de Narbonne 44 – 10. Autre bonne nouvelle, le peuple catalan a répondu présent…
 

Et si le charme n’était pas rompu ? Et si l’histoire d’amour entre les Catalans et leur équipe s’était finalement renforcée dans la douleur de la relégation ? Dès l’échauffement les signaux semblaient positifs puis la présentation des équipes n’a fait que confirmer les premières impressions tandis que des "Usap, Usap" descendaient des tribunes. D’ailleurs 7000 spectateurs pour un match amical, ça commence à causer ! "J’ai été surpris par l’accueil, dira d’ailleurs Roman Terrain, talonneur de l’Usap quelques minutes après la fin du match. On doit maintenant montrer que le public à raison de nous faire confiance. Il nous tardait de retrouver Aimé-Giral pour gommer les mauvais souvenirs de la saison dernière. Pendant la préparation d’avant-saison on a fait un rallye-express qui nous a conduits dans les villages des P-O. On a vu l’engouement qu’il y a autour de cette équipe et on sait que si ça marche il y aura du monde derrière nous."

Passées ces retrouvailles chaleureuses, l’Usap avait pour mission de se mesurer au voisin narbonnais, indiscutable révélation de l’exercice précédent en Pro D2. Les Catalans se sont donc lancé têtes baissées dans le combat, cherchant des solutions individuelles alors que des réponses collectives s’imposaient. "On a complétement joué à l’envers sur cette mi-temps, analyse l’ailier Jonathan Bousquet. On s’est affolé, d’ailleurs on s’est fait tirer les oreilles à la pause !» Pourquoi s’affoler ? Parce que Perpignan s’est heurté pendant trente-neuf minutes au rideau défensif narbonnais. Pire encore, les Catalans ont compris pourquoi et comment Narbonne a fini la saison dernière deuxième meilleure attaque de Pro D2. Certes, il ne s’agissait que d’un match amical mais il n’en reste pas moins que ces deux essais encaissés en dix minutes ont sans doute fait remonter de bien tristes souvenirs des têtes catalanes… Mais Ecochard, très impliqué auprès de ses avants, a fait sauter le verrou juste avant la pause et n’a pas permis au doute de faire son nid.

Terrain : "Gagnons et tout se mettra en place"

Ce petit retard à l’allumage trouve sa source dans le fait que l’Usap a dû intégrer en un temps record vingt nouveaux joueurs entraînés par un nouveau staff ! "On a été brouillon en attaque mais quand on arrive à jouer ensemble, ça marche bien, poursuit Jonathan Bousquet. Après la défaite à Aurillac on s’est dit que nous n’étions pas nuls et cette victoire face à Narbonne ne veut pas dire que nous serons champions de Pro D2." Mais l’Usap est outillé, c’est incontestable, pour marquer au fer rouge ses adversaires. L’apport de joueurs estampillés Top 14, s’il a été long à se faire sentir, a été plus flagrant et plus net après la pause. L’encadrement catalan a sciemment mis le cap sur la cohésion au cours de sa préparation, mettant un peu de côté l’aspect tactique : "on sait que nous avons un peu de retard sur le travail du rugby, concède Romain Terrain. Mais ce jeu c’est à 90% dans la tête que ça se passe, alors gagnons et tout se mettra en place".

Benoît Cabello à l'entraînement avec PErpignan - 1er juillet 2014
Benoît Cabello à l'entraînement avec PErpignan - 1er juillet 2014 - Icon Sport

 
 

commentaires


  • Christian'6616/08/2014 14:47

    @moustachebasque Un Biarrot qui qualifie quelqu'un de prétentieux, je suis mort de rire !!!!!!!!

  • bassinai16/08/2014 13:46

    autant pour moi ..

  • moustachebasque16/08/2014 13:03

    Trop prétentieux les catalans! ça va être dur pour eux Aupa BO