Charles MALET - narbonne lyon - 7 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Matches Amicaux

Pro D2, Narbonne, Charles Malet: "Chacun a donné le meilleur de lui-même"

Malet: "Rencontrer Béziers nous a préparé au combat"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/08/2013 à 15:26 -
Par Midi Olympique - Le 22/08/2013 à 15:26
Le troisième ligne centre de Narbonne, Charles Malet, révélation de la saison dernière, se dit confiant à une semaine de la reprise du championnat. Les deux matches amicaux disputés par les Narbonnais ont permis de faire un état des lieux, au niveau du jeu avec une mêlée qui doit être renforcée, et des effectifs ou les jeunes ont montré de bonnes dispositions.

Comment avez-vous vécu ce match qui n’avait, semble-t-il, rien d’amical ?

C.M.: C’était une rencontre inscrite au programme des matches amicaux mais chacun a pu voir que les deux équipes se sont données à fond. Que ce soit du côté de Narbonne ou celui de Béziers, l’engagement dans le combat était comparable à celui d’un match de championnat avec une présence constante dans les rucks et beaucoup d’engagement de part et d’autre. En ce qui nous concerne, je pense que nous avons beaucoup progressé par rapport à notre match de la semaine dernière contre ces mêmes Biterrois.

On a pu cependant constater que vous avez beaucoup souffert en mêlée ?

C.M.: C’est vrai que le mêlée est actuellement notre gros point faible. Nous avons encore beaucoup de travail à réaliser dans ce secteur du jeu. Nous disposons d’un petit peu plus d’une semaine pour gommer nos imperfections afin de pouvoir nous doter d’une mêlée solide et conquérante qui puisse au moins faire jeu égal avec celle de nos adversaires. Chacun en est conscient. Disposer d’une bonne mêlée est indispensable.

Quels points positifs retenez-vous de ce match ?

C.M.: Le principal est celui d’avoir su concrétiser nos temps forts. C’est le point positif par rapport à notre match précédent où, malgré un pourcentage de possession de balles supérieur à celui de notre adversaire, on n’avait pas su concrétiser. Ce soir (ndlr : mercredi), on a su faire et marquer quand les occasions se sont présentées. Il faut que cela continue.

Quelle impression vous a fait la jeune génération ?

C.M.: Que ce soit jeunes ou moins jeunes, chacun a donné le meilleur de lui-même. Tout le monde a été au même niveau. Mais c’est vrai que les jeunes ont confirmé la bonne impression qu’ils avaient dégagé il y une semaine. Et c’est de bonne augure lorsqu’on sait que le saison qui va commencer s’annonce longue et qu’on va avoir besoin de tout le monde, ne serait-ce que pour pallier aux éventuelles blessures.

Dans quel état d’esprit vous allez aborder cette premier de championnat ?

C.M.: Nous sommes confiants et allons tout faire pour gagner ce premier match à la maison contre Aurillac. Nous ne voulons pas renouveler notre mauvaise entame de l’an passé. Pour cela, on va continuer de travailler afin d’améliorer notre qualité de jeu et notre efficacité.

Est-ce que deux matches amicaux seulement, et de surcroît deux fois contre la même équipe, a été une bonne chose ?

C.M.: C’est vrai que nous avons disputé que deux matches amicaux à l’inverse d’autres équipes qui en ont joué plusieurs, en plus deux matches contre la même équipe, mais rencontrer Béziers nous a préparé au combat. Chacun a pu le constater lors de cette opposition qui n’avait d’amicale que le nom, compte tenu de l’engagement dans le combat et de l’agressivité qui ont rythmé ce match très engagé de bout en bout.