Romain Terrain - perpignan toulouse -27 juillet 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Matches Amicaux

Perpignan doit résoudre l’inconnue transalpine

Perpignan doit résoudre l’inconnue transalpine

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/08/2012 à 12:07 -
Par Rugbyrama - Le 02/08/2012 à 12:07
Perpignan reçoit ce jeudi (20h) la nouvelle franchise italienne des Zebre, entraînée par Christian Gajan. Les Catalans, qui ont perdu de peu face au champion de France toulousain (25-24) à Aimé-Giral, devront se racheter. Mais la grande inconnue demeure le niveau de performance de l'adversaire.

Rageante. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier la défaite concédée par Perpignan vendredi dernier, dans son antre d’Aimé Giral (24-25). Pour ce premier match amical, les Catalans avaient vu les choses en grand en choisissant d’affronter le champion de France en titre, Toulouse. Les protégés de Marc Delpoux avaient pourtant fait le nécessaire en début de rencontre: dès la huitième minute, la recrue Romain Terrain s’illustrait en marquant un essai. A la pause, les Catalans viraient en tête (14-10), et menèrent même jusqu’à l’ultime minute de jeu, qui vit l’essai assassin du capitaine haut-garonnais Yannick Nyanga. Une défaite qui montre le chemin qu’il reste à parcourir, notamment sur le plan physique: un peu justes dans le dernier quart d’heure, les coéquipiers de Florian Cazenave ont subi le retour des Toulousains.

Mais ce n’est pas tout. A l’issue du match, Marc Delpoux confiait à Midi Olympique que la conquête de son équipe avait été "trop mauvaise". Robins Tchale-Watchou, quant à lui, pestait contre l’incapacité de son équipe à "mettre son jeu en place". L’amertume de la défaite peut toutefois être nuancée par la qualité de l’adversaire. "Nous serions frustrés si nous avions pris une déculottée, mais ce n’est pas le cas", ajoutait le deuxième ligne. Les Catalans le savent, ils sont dans le vrai.

Zebra, une inconnue

Ce jeudi soir, les joueurs de l’Usap auront une occasion de se racheter, en accueillant les Zebre. Qui ça ? Les Zebre, cette nouvelle franchise italienne qui a remplacé les défunts Aironi, sacrifiés par la fédération italienne en raison d’un déficit financier trop conséquent. Un nouveau nom, qui ne rime pas forcément avec de nouvelles têtes: la majorité de l’effectif a été conservé. Ainsi l’on retrouve l’essentiel de l’ancienne garde de la Squadra Azzura: Salvatore Perugini, Carlo Festuccia, Bortolami, Quintin Geldenhuys, Josh Sole, Mauro Bergamasco, Luciano Orquera et Andrea Masi. Les changements se trouvent en revanche au niveau de l’équipe dirigeante, emmenée par l’ex-entraîneur bayonnais Christian Gajan, dépêché par le sélectionneur national Jacques Brunel. Sous la houlette de leur nouvel entraîneur, les Zebre vont-ils redorer le blason de la franchise de Parme ? Les Catalans s’emploieront à repousser la mission de reconquête des Italiens à une date ultérieure...