Article
commentaires
Matches Amicaux

Matchs amicaux, Toulouse - Guy Novès : "La semaine dernière, on a été ridicules"

Novès : "La semaine dernière, on a été ridicules"

Par Denis Gibert
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/08/2014 à 10:46 -
Par Denis Gibert - Le 09/08/2014 à 10:46
Il y a une semaine, Guy Novès avait peu apprécié la prestation de son équipe face à Toulon. Vendredi soir, le manager général du Stade toulousain a affiché un très léger sourire après la victoire (31-22) contre l'Union Bordeaux Bègles. Réactions.

Qu’avez-vous pensé de ce match remporté par votre équipe ?

Guy NOVES : On a senti qu’il y avait une ambiance différente que celle de la semaine dernière à Toulon. Un peu plus de volonté et d’engagement, avec des temps forts. J’ai vu des choses qui m’ont paru très intéressantes. Ce match contre Toulon, joué il y a une semaine, m’a laissé sur ma faim. Face à l'UBB, on a vu quelques attitudes intéressantes, des situations de jeu agréables, que ce soit dans la conquête, dans la finition, dans l’investissement individuel et collectif. C’est quand même relativement facile, car on part de loin, mais il y une nette progression dans le comportement par rapport à Toulon.

N’êtes-vous pas un peu sévère avec vos joueurs sur ce match contre Toulon, un match amical ?

G.N. : Non, je dis ce que je pense. La semaine dernière, on a été ridicules. Même si c’est Toulon, même si cette équipe est impressionnante, on a été ridicules dans l’engagement. J’ai vu des joueurs qui, la semaine dernièr,e n’étaient même pas en face de leurs adversaires et qui aujourd’hui sont sortis parce qu’ils ont eu des coups, parce que qu’ils se sont engagés. Le rugby est un sport de combat où l’on doit, que ce soit en match amical ou en match de championnat, avoir une opposition respectueuse de l’adversaire.

On a senti la volonté de Toulouse de remporter ce match contre l’UBB, notamment en tentant les pénalités.

G.N : Il y surtout le souci de respecter la règle. Au moins à deux reprises on a joué à la main, et rapidement, nos pénalités. Mais en jouant rapidement, l’adversaire étant à nouveau pénalisable, nous n’étions plus en situation de jouer vite et on retombait sur un mur. Il est quand même logique, après avoir tenté de jouer à la main, de finir par prendre la pénalité. Autant prendre les points qui récompensent quand même une situation de jeu.

" Je sens les gars sur la bonne voie. "

Toulouse s’est montré actif sur les ballons de récupération.

G.N. : Oui. On a joué nos ballons de récupérations. Il y avait de l’enthousiasme, quelque fois de l’intelligence, de l’adaptation. Mais ce n’était qu’un match amical. Autant la semaine dernière on ne s’était pas alarmé, autant aujourd’hui on va rester prudents. Je sens les gars sur la bonne voie.

La conquête également est un point de satisfaction ?

G.N. : J’ai trouvé que c’était pas mal. On a gagné des ballons sur la conquête adverse. En mêlée c’était bien sachant qu’on a Steenkamp absent, que Ferreira (coude) se blesse rapidement, que Tialata continue son intégration, et que Johnston est rentré aujourd’hui. On est obligé de faire jouer Cyril Baille au talonnage , qui s’en sort très bien. Corey Flynn n’arrivera qu’en fin de semaine prochaine.

Un mot sur Thierry Dusautoir, annoncé pour jouer contre Bordeaux et qui finalement n’était pas sur la feuille de match ?

G.N. : Thierry s’est fait mal à une cuisse jeudi, lors d’une séance de physique et il a une petite déchirure de deux centimètres. Pour le reste du groupe, on fera le point d’ici dimanche soir, voire lundi matin.

Guy Novès lors du dernier UBB-Toulouse en Top 14 - 17 août 2013
Guy Novès lors du dernier UBB-Toulouse en Top 14 - 17 août 2013 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • Oval3111/08/2014 15:22

    Allé-va fait semblant de ne pas avoir compris ce que je voulais dire et tourne-le a ton avantage

  • christophers11/08/2014 14:38

    C toi noves qui est ridicule plus gros salaire du club dégage et le stade iras mieux

  • Gaëtan Gruez11/08/2014 11:31

    C'est le problème des clubs qui possèdent des internationaux français, ils ne sont pas là pendant un mois et demis, voir deux pour le tournoi des six nations, ils e sont pas là pendant un mois durant les matchs d'automne, plus ceux d'été, donc une préparation différente de ceux qui reste au club. Et quand on voit que ces joueurs qui sont appelés en EDF représentent 50-55% du XV de départ du stade, ça fait mal pour trouver ses marques avec les autres 45-50% qui restent. Et d'autant que là, ils vont devoir limité le nombre de matchs qu'ils vont devoir faire dans la saison (30). Donc c'est sûr bravo aux équipes qui recrutent beaucoup d'internationaux étrangers, ça leur fait gagner des matchs etc.. Mais malheureusement ça nuit au rugby français, et donc à l'équipe de France.. Ce n'est pas vraiment comparable mais l'exemple de la Premier League au football montre bien ce que je pense..