Bianchin - Racing Grenoble - 3 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Matches Amicaux

Le Racing en mode Top 14

Le Racing en mode Top 14

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/08/2012 à 09:32 -
Par Rugbyrama - Le 07/08/2012 à 09:32
En pleine préparation physique, les Franciliens ont souffert pour arracher la victoire contre Grenoble (16-14). Un impératif qu’ils s’étaient fixé pour leur premier match amical malgré les absences et avant de jouer le champion toulousain jeudi soir à Béziers.

"On a joué comme si c’était un match de championnat". Gonzalo Quesada s’est confié en ces termes au site du RM92 à la suite de la victoire arrachée par ses joueurs à Grenoble. Une pénalité de Benjamin Dambielle, arrivé durant l’intersaison en provenance du Stade rochelais, lançait la saison des Racingmen. Pour cette première répétition générale, Gonzalo Quesada, nouvel entraîneur en chef, a pu jauger ses recrues parmi lesquelles Dambielle donc mais aussi Gerondeau, venu de Béziers et qui a plu à l’Argentin, tout comme Matadigo le Fidjien. Bélie s’est également distingué en marquant l’unique essai des siens et en jouant soixante-dix minutes avant de sortir, blessé. Quesada gagne donc son premier match amical à la tête du Racing. Et loue l’état d’esprit de ses joueurs. "Ce n’était pas facile d’aller chercher la victoire, avec la fatigue".

Monter en puissance avant Agen et Toulon

Thomas Bianchin, qui s’est partagé le temps de jeu au poste de talonneur avec Noirot, se félicitait de la promesse tenue. "L’important, on se l’était dit dans le vestiaire, c’était de gagner". Le Racing devra cependant montrer autre chose pour espérer infliger sa première défaite aux Toulousains, qui, eux aussi, savent gagner sur la sirène… Ce match, s’il devrait être marqué par de nombreux changements, en dira un peu plus sur la capacité des Franciliens à attaquer le Top 14 comme ils ont commencé leurs matchs amicaux. Agen à Armandie puis Toulon à Yves-du-Manoir seront forcément deux révélateurs intéressants puisque les Agenais lancent un nouveau cycle avec notamment un staff emmené par Philippe Sella et que les Toulonnais se sont encore renforcés de manière impressionnante pour prendre la succession de Clermont et Toulouse au palmarès du championnat de France.

La préparation physique devra ainsi être digérée. Les organismes devraient monter en puissance à mesure que les joueurs gagnent en temps de jeu. "On s’attendait à ce que ce soit très dur sur le plan physique", expliquait Quesada. Que les joueurs se rassurent. Ils vont maintenant beaucoup plus toucher le ballon qu’endurer des séances destinées à leur donner du coffre. D’ailleurs, le technicien ne compte pas se satisfaire de victoires sans fonds de jeu. "On ne va pas s’en satisfaire", disait-il comme pour rappeler aux hommes du président Lorenzetti que la régularité sera le maître-mot dans un championnat toujours plus concurrentiel.