Vincent Etcheto et Raphael Ibanez - reprise entrainement bordeaux begles - 19 juin 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Matches Amicaux

Ibanez: "Nous n'avons pas été assez durs contre Toulon"

Ibanez: "Nous n'avons pas été assez durs contre Toulon"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/08/2012 à 14:39 -
Par Rugbyrama - Le 05/08/2012 à 14:39
Le manager de Bordeaux-Bègles, Raphaël Ibanez, n'a pas cherché pas d’excuses à l'issue de la sortie peu brillante des siens à Toulon (0-35).

Raphaël Ibanez, le nouveau manager de l'UBB ne pouvait pas ne pas faire grise mine après la lourde défaite de son équipe à Toulon, 35-0 (cinq essais encaissés). Certes, il s'agissait d'un match de préparation, mais les Girondins ont pris l'eau de suite avec deux essais marqués facilement par Matt Giteau et Alexis Palisson. Pire, ils ne se sont créés qu'une vague occasion au cours des quatre-vingt minutes. Ils n'ont même pas su profiter d'une période de dix minutes en supériorité numérique après le carton jaune attribué au pilier gallois Gethin Jenkins. "Nous avons fini à zéro point marqué, je ne vais pas cacher que ce match fut très décevant et pas vraiment dans la continuité de ce que nous avons fait jusqu'à présent. Nous avons fait trop d'approximations et je pense que globalement les joueurs n'ont pas été assez durs".

Ibanez: "J’ai beaucoup appris des joueurs"

Durs avec eux-mêmes et durs avec leurs coéquipiers. "Le haut niveau, c'est l'exigence de tous les instants dans chaque détail. Aujourd'hui, nous avions fait le choix de changer toute notre équipe à la mi-temps, ce choix tait cohérent car nous sommes toujours en phase de préparation et je peux vous dire que nous avons beaucoup appris sur les joueurs". A noter que le pilier néo-zélandais Hikairo Forbes s'est blessé à un doigt, et le staff médical girondin craignait une luxation. Deux des recrues de l'UBB, le troisième ligne centre Sisa Koyamaibole et l’ouvreur all black Lachie Munro n'ont pas participé à la rencontre. Quant à l’arrière fidjien Talebula, annoncé comme la sensation de l’effectif girondin, il a tout de même montré quelques gestes de classe.