Jonny Wilkinson - 06.02.2010 - Angleterre - Icon Sport
 
Matches amicaux

Premier(s) révélateur(s)

Premier(s) révélateur(s)

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 05/08/2011 à 16:36 -
Par Rugbyrama - Le 05/08/2011 à 16:36
A cinq semaines de l’ouverture du Mondial en Nouvelle-Zélande, plusieurs nations européennes auront l’occasion de se jauger en match de préparation samedi. Etat de forme, rigueur, performance et motivation seront scrutées de près. L’occasion de faire les premiers choix pour les sélectionneurs.
 

. Angleterre/Galles

Forte d’un Tournoi des six Nations 2011 très convainquant, l’Angleterre entame sa campagne de matchs amicaux face au voisin gallois. Le public de Twickenham aura l’occasion pour la première fois de voir évoluer sous le maillot du XV de la Rose le centre de Leicester Manu Tuilagi, samoan d’origine. Jeune (20 ans) et explosif, il s’était distingué cette saison en décochant trois virulents coups de poing sur l’ailier international Chris Ashton. "Je suis très fier de fêter ma première sélection. Il y a une énorme concurrence et je veux profiter de ce match pour saisir ma chance". S’il veut aller au Mondial, il devra convaincre dès samedi Martin Johnson. Le sélectionneur, qui a laissé volontairement des cadres au repos (Ashton, Foden, Flood, Tindall), a donné les clés de l’attaque au Toulonnais Jonny Wilkinson, qui joue gros. Le troisième ligne Moody fait son retour, tout comme le pilier Matt Stevens, suspendu deux ans pour prise de cocaïne. Le sélectionneur anglais doit réduire son squad de 10 unités avant le 22 août. Les places seront dont très chères. Côté gallois, Warren Gatland doit déplorer plusieurs blessures et assure avoir aligné sa meilleure composition du moment. Il considère cette rencontre comme cruciale. "Les enjeux sont très importants pour les joueurs à titre individuel mais aussi pour créer une dynamique positive pour l'équipe avant le Mondial". Le centre fantasque Gavin Henson, dont le bail à Toulon a tourné court, n’est même pas retenu et sa présence au Mondial parait compromise. La rencontre à Twickenham aura une saveur particulière pour l’ouvreur Stephen Jones. Honorant sa 101e sélection, il battra le record de l’ailier Gareth Thomas, devenant le Gallois le plus capé de l’Histoire.

. Ecosse/Irlande

L’Ecosse, qui a évité de peu la cuiller de bois lors du dernier Tournoi des 6 nations, a besoin d’engranger de la confiance avec ce premier match préparatoire face à l’Irlande. Ayant toujours atteint les quarts de finale en Coupe du monde, la tâche des hommes d’Andy Robinson s’annonce ardue cette année, étant tombés dans la poule de l’Angleterre et l’Argentine. Les galons de capitaine ont changé d'épaules puisque c’est désormais le demi de mêlée Rory Lawson qui les portera, aux dépends du deuxième ligne Alistair Kellock, seulement remplaçant samedi face au XV du Trèfle. Le troisième ligne d’Edimbourg Ross Rennie fera ses grands débuts et tentera de valider son billet pour le Mondial. Chez les Irlandais, tous les projecteurs sont braqués vers l’infirmerie. La paire O’Dricoll-D’Arcy (45 associations au niveau international, record absolu) est sur le flanc. L’absence du second nommé est plus longue que prévue, ce qui inquiète le sélectionneur Declan Kidney: "Son opération à une cheville était inévitable mais le délai de six semaines nous semble court maintenant". L’inédite paire P. Wallace et McFadden tentera de faire oublier ces deux éléments clés. A noter que l'arrière Rob Kearney fait son retour en sélection pour la première fois depuis novembre. L’Irlande panse ses plaies et Kidney attendra le dernier moment pour donner son groupe pour le Mondial.

. Canada/Etats-Unis

Il n’y aura pas qu’en Europe qu’on jouera des matchs amicaux. Les voisins canadiens et états-uniens ont décidé de s’affronter à deux reprises en l’espace d’une semaine, tout d’abord à Denver puis à Toronto. L’occasion de dégager une certaine suprématie régionale. Les Kanucks voudront trouver leurs automatismes, eux dont le groupe de 30 a déjà été dévoilé. Le deuxième ligne de Clermont Jamie Cudmore sera le leader du pack canadien. Pour les Eagles, cinq joueurs seront écartés au dernier moment par le sélectionneur Eddie O’Sullivan qui a précisé: "C’est important que nous démarrons bien cette phase préparatoire pour le Mondial. Il faut que les joueurs réalisent qu’ils ont leur participation pour cette compétition entre leurs mains".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×