Paul Sackey - juillet 2010 - Presentation de l'equipe de Toulon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Matches amicaux

Lever de rideau

Lever de rideau

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/07/2010 à 09:43 -
Par Rugbyrama - Le 19/07/2010 à 09:43
Vendredi soir à Draguignan, Toulon et Aix-en-Provence se sont affrontés pour leur première rencontre officielle et lancent ainsi la campagne des matchs amicaux. Sous un soleil de plomb, les deux équipes ont joué pour les sinistrés du Var, touchés par des inondations récemment.
 

Au cœur de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les inondations du cinq juin dernier ont laissé un souvenir douloureux à toute une population. Afin de récolter des fonds pour aider les sinistrés du Var, les présidents de Toulon et de Aix-en-Provence, Mourad Boudjellal et Lucien Simon, ont alors organisé de concert un match de gala à Draguignan, là où les dégâts furent les plus importants et les plus meurtriers.

Vendredi soir, les trois mille spectateurs du Stade Léo-Lagrange ont ainsi pu admirer la vitesse de l’ailier anglais Paul Sackey, le bronzage du troisième ligne aile sud-africain Joe Van Niekerk, les plaquages de la recrue australienne George Smith où la tenue en mêlée du monstrueux pilier des Blacks, Carl Hayman.

Wulf déjà en jambe

Sous la canicule, les deux équipes ont joué quatre quarts temps de vingt minutes. Le premier fut consacré à la défense, le deuxième à la conquête directe, le troisième à la redistribution offensive. Enfin, la dernière séquence fut l’occasion pour les coachs (Philippe Saint-André et Aubin Hueber d’un côté, Olivier Nier et Serge Laïrle de l’autre) de procéder à une large revue d’effectif. Qui des nouveaux a donc brillé le plus ? L’ancien ailier international néo-zélandais, Rudi Wulf, fut impressionnant de fraîcheur et de vivacité sur l’aile gauche de Toulon. Quant au numéro huit des Fidjis, Sevanaia Rokobaro, il promet de faire exploser les plus gros verrous du Pro D2 en particulier.

Pour la petite histoire, le RC Toulon s’est imposé trois essais (Wulf, Cibray, El Abd) à un (Bonnet). Mais l’important était ailleurs…

Retrouvez dans Midi Olympique de lundi un reportage sur Toulon et Aix-en-Provence ainsi qu'une interview exclusive du pilier international néo-zélandais Carl Hayman.